Sam

01 juillet 2018: Voici le beau et grand SAM !

 

 

SAM nous a été confié par le Refuge Animal Augeron, association de protection animale Lisieux/Pays d’Auge

Avant de vous en dire plus sur SAM et sa personnalité, quelques mots sur la façon dont les choses se sont passées une fois n’est pas coutume, et nous le regrettons bien pour le bien être des chows.

SAM a été abandonné au refuge par sa jeune propriétaire qui ne voulait plus le garder. Le refuge a fait son travail et l’a accueilli. Mais SAM était craintif, stressé par tant de bouleversements dans sa courte vie: Vous le savez, un chow ne s’approche pas comme un autre chien. Au lieu de baisser les bras et sur les conseils d’une bénévole qui connaissait Chôc! (remercions l’équipe de Normandie qui œuvre sans cesse pour faire connaître son asso !)  le refuge a pris contact avec Chow au Coeur. Ils se sont dit « Nous avons là la possibilité de faire appel à des gens qui connaissent le sujet et sont prêts à nous aider, appelons-les et comme ça nous pourrons nous, nous  concentrer sur le reste de notre travail ». Ça c’est pro, ça c’est efficace ! Christian et Claire (Ginger et Mantou) sont donc allés à Lisieux le 12 juin et ont reçu un très bon accueil de la part du refuge qui a tout fait pour faciliter les choses.

C’est ainsi que SAM a été confié à Chow au Coeur, et notez bien la notion de confiance dans l’expression « confié à Chow au Coeur ».

Claire et Christian, lorsqu’ils sont repartis avec SAM avaient bien conscience qu’ils prenaient un risque. On ne savait rien sur lui ! Compatibilité chien ? Compatibilité chat ? Et Sam allait arriver au pays de Ginger et Mantou, 2 mâles, de Bonnie, mémé chien, et surtout dans une maison de chats. Alors, certes, Claire et Christian voulaient absolument être dans la confiance,  mais… Le retour à été silencieux dans la chowmobile… et oui, car la jeune personne qui a abandonné Sam au refuge ne l’avait que depuis quelques semaines. Autant dire qu’elle ne savait rien de son caractère et de ses compatibilités, et Sam n’est pas resté assez longtemps au refuge pour être testé. Et son ex, elle le trouvait « pas assez peluche ni câlin ». Nous, on se contente de citer. On n’en pense rien.

Alors que dire de SAM ?

SAM va avoir 3 ans en septembre, il est jeune et plein de force et ce n’est pas une demi portion! 

La parole est à Claire et Christian, sa FA

« Bon ! Rajout de dernière minute et pour répondre sur le côté indépendant (rapporté par sa dernière maîtresse) : SAM aurait dû s’appeler Uhu, Pattex, ou quelque chose comme ça !  C’est un vrai pot de colle ! Il est toujours derrière, devant, sur nos pieds… En fait, on adore ça ! Voilà c’est dit !

Quand SAM est arrivé le 12, tout c’est bien passé au premier abord, Mantou, Ginger, Bonny l’ont bien accueilli, il n’y a eu aucune tension. Même les chats étaient cool. On a poussé un soupir de soulagement, on s’est même dit : « il est parfait ce chien ! »

Ouais, sauf que passé le moment extatique de l’arrivée, SAM a repris ses esprits et s’est mis à courser les chats, et notamment notre vieille NINI qui a grimpé à un arbre malgré ses rhumatismes, son arthrose et qui ne voulait ni ne pouvait descendre. Il a fallu mettre la double échelle…

On a récupéré NINI, elle est partie se cacher et on ne l’a plus vue pendant une semaine.

On a  cru qu’elle avait fait une crise cardiaque, on s’était fait à l’idée de ne plus la revoir, mais quelle tristesse, on s’en voulait, on était vraiment pas bien.… En aucun cas on ne sacrifierait un chat pour un chien. Pour nous, nous vivons chez nos chats qui consentent à nous avoir comme co-locataires… et puis Claire l’a vue dans le bois, nous sommes allez la chercher, et voilà, elle est là, saine et sauve. . 

Mais on s’est dit que ça allait être compliqué: il y a cinq chats à la maison….

  • Alors pour SAM, pas de chat !

Sont mauvaise langue, je fais des progrès tous les jours!

Sinon, hé bien sinon, sans chat, SAM est un bon compagnon, plein d’affection et en recherche de contact. Pour qu’il soit heureux, faut être là, présent. Et comme on dit, une présence attentionnée ! Il n’est pas un élément de décor. Bien sûr qu’il est beau, voire très beau. Mais c’est d’abord quelqu’un qui a besoin qu’on soit avec lui. Si vous pouvez lui offrir du temps, ça va, sinon, pas la peine. N e pas le surprendre, il est relativement stressé [On le comprend, après tous ces changements]. On le prévient quand on veut faire quelque chose avec lui. Tiens, par contre, marrant, il adore se faire brosser ! (ça, ça nous change de Mantou!)

Pas difficile pour manger, gros gourmand, les petits morceaux de lard aident à faire passer les situations de stress… »

Bon alors, notre grand Sam recherche donc une maison sans chat, il est OK mâles et femelles. Super câlin (on vous avait dit qu’on n’en pensait rien, nous on se contente de constater), déjà castré (*), Sam se révèlera auprès d’amoureux des chows, vous savez, ceux qui ne les prennent pas pour des peluches!

(*) C’est la clinique de Livarot qui a fait l’opération mais c’est Christelle, la vétérinaire de Ginger et Mantou qui a enlevé les points. Des gestes sûrs, du calme, une assistante qui savait exactement ce qu’elle avait à faire et tout s’est bien passé. Claire et Christian appréhendaient ce moment, à tort…

Allez, on rajoute une galerie pour SAM et pour voir les commentaires, promenez la souris sur les images. Pour faire défiler, cliquez sur une image puis scroller avec votre souris…

 

 à suivre…

 

Si vous souhaitez devenir le ou les compagnons de SAM pour la vie, remplissez le formulaire d’adoption ci-dessous.

 

 

Demande d’adoption