Archives de catégorie : chiens adoptés

Pah, une bien triste vie

Décembre 2019

Alain  arrive au Pays des Langues Bleues et découvre un nouveau chow chow:

  • « Il s’appelle comment celui-là?« 
  • « Il s’appelle pas, c’est un chien trouvé« …. mais la seconde partie de la réponse s’est perdue dans le vent d’hiver.
  • « Pah? drôle de nom… »
    L’inconnu restera dont Pah pour la fin de sa triste vie, comme avant lui Teddy Person, qu’au PLB nous n’avons pas oublié, et probablement sommes nous les seuls…

Pah a été récupéré errant par une fourrière. Pucé à l’étranger et non inscrit à l’ Icad, dans l’incapacité de prouver qu’il vit en France depuis plus de 6 mois, Pah est juridiquement en situation d’importation illégale, il devra donc faire  6 mois de quarantaine au PLB, avec les visites sanitaires que cela impose afin de vérifier qu’il n’est pas porteur de la rage.

6 mois, c’est long. Mais Pah est un super gentil chow, très câlin, très en demande de caresses, d’attentions, de petits plus et très vite il devient le marmiton attitré de celui qui se met aux fourneaux.
Accompagné de Velours, Pah est toujours là pour gouter à un plat ou lécher une casserole. Et tous ces suppléments il les lui faut bien à ce toutou récupéré famélique, errant dans une décharge. Depuis combien de temps?

Quelle vie a pu avoir Pah? Il est très familier des humains. Très joueur avec ses congénères.

Pah, Gaston, Paco

Très compatible chat. Très maigre, très sale aussi. Et très vite, à le voir se déplacer en liberté, on devine un grave problème de croissance: l’arrière train est bien plus haut que l’avant main, ce qui doit lui occasionner de sacrées douleurs articulaires!

Les mois passent.
Nous nous demandons quel âge peut avoir Pah, joueur comme un jeune chien et parfois triste et résigné, probablement perclus de douleur, comme un vieillard. Evidemment nous lui donnons la batterie habituelle de chondro-protecteurs  et d’anti-inflammatoires. Mais Pah souffre.

Les mois passent et les mesures sanitaires tirent à leur fin, Pah pourra être bientôt adopté. Nous décidons de profiter de la castration pour  faire des radios….
La malformation de Pah est-elle génétique? Pah a-t-il subi des conditions de croissances inappropriées? en tous cas sa position curieuse s’explique. Et les deux pattes avant sont similairement déformées.

 

Sur la cuisse gauche nous avions aussi découvert lors du premier toilettage une grosseur de la taille d’une petite orange  que le rasage met en évidence: ostéosarcome? Le veto nous dit que ce n’est pas un emplacement habituel pour une telle tumeur mais….

Nous décidons de la faire enlever car manifestement au fil des mois elle a grossi et de toute façon c’est quitte ou double. ..

  • si on ne fait rien et que ce soit cancéreux le cancer se généralisera.
  • Si on l’enlève et que ce ne soit  pas cancéreux au moins Pah sera-t-il soulagé.

Cancéreux? pas cancéreux? Après 3 semaines sans retour des analyses un coup de fil au labo nous informe que le prélèvement n’a pas été analysé. Perdu!

Mais la réponse, nous l’avons car Pah cicatrise mal et cela, depuis Jimmy, depuis Dawa, c’est un phénomène que nous connaissons. Et l’odeur de pourriture qui s’installe. Et malgré tout cette envie de vivre de se balader, de profiter….

 

Il y eut bien des visites chez le veto pour faire des piqûres d’anti inflammatoire de plus en plus puissantes, de plus en plus fréquentes..

Et puis il a fallu se résigner à te laisser partir petit Pah….

Fallait-il t’opérer? ne fallait-il pas? Quel que soit le choix, en cas d’échec, on n’a que des regrets.
Il faut croire que ta vie n’a été que galère, c’était ton karma  puisque même après avoir trouvé un port ce n’est pas une seconde vie qui t’attendait, mais la mort.

Nous penserons toujours à toi beau et gentil Pah, nous garderons le souvenir de tes courses avec les chowpains et de ton bon regard.


Beaucoup de douleur aussi.
Mais nous sommes heureux de t’avoir rendu ta dignité de chien, bien nourri, bien toiletté et bien aimé.
Il fallait bien que quelqu’un le fasse.

 

Matzu est décédé

16 novembre: Matzu ne sera pas opéré le 18 novembre, il est mort hier, noyé dans la piscine de Noémie, sa FA.
Pourtant Noémie a des enfants, la sécurité est de rigueur, il y avait une double  épaisseur de bâches et une alarme sonore en cas de chute accidentelle.
Pourtant Noémie a eu Nounours plusieurs années, et Naga, et Réglisse.
Pourtant Matzu n’était jamais allé particulièrement au bord de la piscine sinon Noémie ne l’aurait pas laissé sans surveillance. Peut être a t il couru derrière un chat…
Pourtant Noémie garde parfois les chiens de sa famille ou de ses amis et il n’était jamais  rien arrivé.
C’est l’accident. Par définition imprévisible.

Nous ne nous attarderons pas sur les circonstances, horribles et pathétique, le choc et les larmes, nous les gardons entre nous, Noémie, ses enfants, nous à l’asso qui recherchions pour Matzu la meilleure des vies, son ex qui fort heureusement connait Noémie et sait combien elle s’implique pour le bien être de ses animaux, ses futurs adoptants qui l’aimaient déjà au travers des coups de téléphone et des vidéos que leur envoyait Noémie…
Nous ne nous attarderons pas sur les détails concernant le décès de Matzu mais soyez bien persuadés que:

  • Lorsque nous refusons de confier un chow à des personnes non clôturées, ou juste par des haies vives,
  • Lorsque nous mettons en garde contre les portails électriques,
  • Lorsque nous demandons aux adoptants qui sont en ville de redoubler de vigilance lorsque la porte d’entée donne sur la rue,
  • Lorsque nous recommandons d’attacher les chiens dans les voitures….
    C’est parce qu’ UN JOUR, dans X temps, IL Y AURA un accident. Le chien courra après un chat, reconnaîtra quelqu’un et se précipitera pour faire fête, vous aurez un accrochage et dans l’émotion vous oublierez que le chien peut sauter de la voiture…
    L’ ACCIDENT! Imprévisible.
    Déjà en prenant toutes les précautions imaginables on n’est pas à l’abris de l’inimaginable. Mais on limite les risques.
    Personne n’est à l’abri, même si votre précédent chien ne franchissait pas votre haie vive, même si le chien de vos amis n’est jamais tombé dans votre piscine, même si votre chien ne sort pas sans votre compagnie, un jour ce sera l’accident.
    Le risque est accru lorsque le chien arrive chez vous, tout perturbé de son changement de vie. Mais aussi plus tard, si vous déménagé pour un endroit peu ou mal clôturé, comme dans le cas de Fidjy.

Bien sûr vous pleurerez toutes les larmes de votre corps lorsque vous ramasserez le corps sans vie de votre chien..
Mais il sera trop tard et le plus à plaindre, ce sera l’animal innocent.

04 novembre 2020:

« Bonjour, je déménage en appart et mon chow chow aime vraiment trop vivre dehors pour être heureux dans cette vie là. Pouvez-vous vous charger de lui trouver une nouvelle famille? Il est à jour de ses vaccins et ses ex l’avaient fait castrer et opérer des narines. Il vit avec  un chat et des enfants. »

C’est ainsi que Matzu, 3 ans, nous a été confié, il y a environ un mois.
Noémie, sans chow how depuis le décès de Nounours accepte de prendre Matzu en FA.

Premières nouvelles: « Matzu a été très sage en voiture, à la maison  il n’a pas semblé trop perturbé, il a mangé, et dans la nuit il est monté pour dormir avec nous et il s’est installé dans la chambre de mon fils. Qu’est-ce qu’il ronfle! On n’avait jamais entendu un chien ronfler autant! Ce matin il a eu du mal a descendre les escaliers, je pense qu’il y voit mal, on ne voit pas ses yeux et je  trouve les paupières très mouillées« .

Pour nous il est clair que Matzu devra être opéré de l’entropion.
Et peut être aussi du voile du palais car, dans l’attente du livret de santé, nous ignorons si la résection du cartilage des narines qui nous a été annoncée comme ayant été faite par les premiers propriétaires de Matzu  a été accompagnée d’une palatoplastie, bien que cela soit probable.

En attendant le livret de santé et le RV veto, Matzu  et sa FA se découvrent mutuellement:  » Avec les chats, je ne peux pas vous dire comment il est car mon chat n’est pas redescendu de l’étage depuis le premier matin où Matzu l’a coursé. Et Matzu n’y monte plus car d’abord il nous empêche de dormir par ses ronflements et il ensuite il est trop mal à l’aise le matin pour en redescendre.
Avec les enfants par contre, tout va très bien. Evidemment mes enfants sont respectueux des chiens mais bon, ça reste des enfants. Mon plus jeune avait un jour installé sa console de jeu sur Matzu…. qui a continué de dormir. A mon avis, la vie en appartement ne devrait pas lui poser de problème car je ne trouve pas qu’il souhaite particulièrement  être dehors. A la limite oui, s’il fait beau… mais s’il pleut, c’est dedans non-stop, il a horreur de la pluie! Par contre se rouler dans les flaques de boue, il adore! Heureusement qu’il aime bien se faire toiletter!

Matzu ne tire pas en laisse, c’est mon fils qui va le promener tous les soirs. Il n’aboie pas sans raison.  Il est calme.  Selon moi c’est un chow chow  au caractère parfait!

C’est le 3 novembre qu’a eu lieu le rv chez le vétérinaire.
Ce dernier valide l’opération des entropions, ce sera le 18 novembre, et, surprise…. Matzu n’est pas castré. Il sera donc castré le même jour.
Comme Noémie, le vétérinaire constate aussi les difficultés respiratoires mais le livret de santé indique que Matzu a été opéré du voile du palais donc une opération n’est pas re-programmée. Le vétérinaire fera un examen lors de l’anesthésie car il y a peut être un autre problème respiratoire, opérable ou non.
https://www.vet24.fr/voile-du-palais-chez-le-chien_214.aspx?me=261
Si vous envisagez de candidater à l’adoption de Matzu, ou si vous êtes simplement curieux, nous vous proposons de cliquer sur le lien ci-dessus, vers un article de la clinique Vet24 qui explique les diverses pathologies respiratoires et digestives liées au surtype.
Bienvenus dans un monde de souffrance!

S’il y a des opérations possibles, nous les ferons.
Mais au delà des opérations il y a tout un mode de vie adapté que nous qualifierions de « plan-plan » fait principalement avec de courtes promenades adaptées à la chaleur ambiante, peu ou pas de jeux sportifs et une surveillance de la bonne déglutition lors des repas car les fausses routes ne sont pas rares et peuvent avoir des conséquences dramatiques, (cf Jewenn). Heureusement encore Matzu n’est pas un chow stressé! (cf James , Louki ou Flocky)
Nous attendrons des candidats à l’adoption de Matzu qu’ils comprennent que vivre avec un chow chow surtypé impose encore plus de contraintes que vivre avec un chow chow « normal » lui même déjà différent d’un chien lambda.
Problèmes respiratoires, digestifs, cardiaques (cf Fidji), on adapte son rythme de vie au chien surtypé et on n’adapte pas le chien à sa vie.

Vous?

Alors Matzu vous attend!

 

 

 

Panda

12 novembre:

Quelque photos de Panda, qui s’habitue très bien à la vie de famille.

24 octobre:

Il y a des adoptions qui se font avec une simplicité biblique, des cas où tout roule sans à coup.
C’est lorsque les cédants sont des gens bien, des gens qui ont pris soin de leur chien et ne le larguent pas à l’arrache, aujourd’hui pour demain. C’est le cas des ex de Panda qui nous ont laissé le temps de sélectionner les adoptants possibles pour leur fifille et qui l’ont même faite stériliser, temps en moins à passer dans une famille d’accueil.


C’est aussi le cas lorsque les adoptants potentiels acceptent nos conseils pour accepter tel ou tel chien,  en fonction de leur expérience des chows -ou non- et sont prêts à  adopter le loulou que l’on pressent le plus capable de se faire à leur mode de vie.
C’est le cas de Claudia et Harvin, pressentis pour adopter Marius, lequel s’est avéré d’un contact plus compliqué que prévu, et qui ont accepté de bonne grâce d’ouvrir leur cœur et leur foyer à Panda. Car de toute façon, et c’est notre désormais longue expérience comme FA qui parle, mâle ou femelle, crème, rouge ou noir, poils longs ou courts, jeunes ou moins jeunes, faciles ou moins moins faciles, au bout de quelques semaines, on les aime tous et ils sont tous les plus merveilleux des chiens.
La vraie question, ce qui rend l’adoption plus ou moins facile, c’est l’adéquation du chien avec le mode de vie.
Preuve en est l’histoire de Panda, pourtant née dans son premier foyer.

 

Première ballade en laisse.

 

Mais qui est Panda?
Panda a 18 mois et si ses ex se sont séparés d’elle, c’est que la miss a un sacré caractère! A peine pubère elle terrorisait son père et sa mère qui n’osaient plus bouger une oreille au point que leurs humains, à les voir tout contrits les ont même supposés malades. Non, c’était leur fille qui leur intimait l’ordre de se faire les plus petits possible!
Malgré la stérilisation de Panda la situation restait inchangée et ne pouvait plus durer donc, en dépit de leur tristesse ses deux pattes nous ont confié Panda.  Ils connaissent bien leur fifille:   » Avec les humains, elle est adorable, y compris avec les enfants même si par précaution nous n’avons jamais laissé nos petits enfants avec aucun chien. Panda est brutale et pourrait faire mal sans le vouloir. Par contre avec les petits animaux, c’est  non. Rongeurs, chats, et même petits chiens, oubliez! A part ça elle se fera à tous les modes de vie, c’est une battante, et elle respecte les clôtures, elle n’a jamais défoncé ni creusé.« 

 

Après un court transit chez Sophie voilà donc Panda chez Claudia et Harvin. Ils n’ont jamais eu de chow chow. Quelques conseils pour la prise de contact -qu’ils suivent- et au bout de 48 h tout roule:

Claudia:  » Les débuts ont été comme vous nous en aviez prévenus. Panda jouait avec nous à cache-cache….

Nous lui avions laissé la laisse pour pouvoir l’approcher plus facilement et la faire rentrer en cas de pluie….

 

…D’abord elle a refusé de manger mais néanmoins elle rentrait dans la maison et n’a jamais manifesté la moindre agressivité. Son endroit privilégié était la cabine de douche ?????…

…. j’ai essayé de la brosser et elle a tant aimé ça qu’elle s’est endormie…

…. Le lendemain, comme elle aimait la brosse et restait dans la douche,  nous avons tenté de la laver et elle s’est très bien laissé faire, voici des photos où elle est toute propre:

 

Nous l’avons aussi baladée, d’abord une courte promenade sur les trottoirs où elle a croisé un shiba sans montrer d’hostilité et puis au parc où tout en restant vigilants nous l’avons laissée jouer avec un bébé staff. Panda s’est laissé faire:

Voilà, Panda n’est certes pas encore parfaitement à l’aise -elle porte souvent sa queue basse à l’extérieur- mais elle apprend très vite.

Nous sommes conscients que lorsqu’elle se sentira chez elle son naturel reviendra peut être au galop mais Panda, par sa sociabilité envers nous,  nous convient très bien. Déjà, à l’intérieur, elle se couche sur le canapé.
Nous sommes très heureux et nous espérons que très vite Panda le sera aussi, même si elle redevient une enfant terrible puisque de toute façon nous n’avons  pas de chat, pas d’autre chien ni l’intention d’en avoir et que  les poules sont totalement isolées. 

CQFD!

Holga

20 octobre: Holga ne sera pas restée trop longtemps en refuge! Super!

Nous lui souhaitons un bel hiver au coin du feu et une très belle deuxième vie!

 

12 octobre:

Au refuge de Plaisir: C.D. 134 – Bois de Sainte Apolline
78370 Plaisir
Tel 0134890547 mél: plaisir@la-spa.fr

Nom:  HOLGA PAA20108
Sexe:  Femelle
Date Naissance:  23/02/2012
« Chien ayant été reproducteur en élevage et qui n’a donc jamais connu une vie dans un réel foyer. Son éducation est entièrement à faire: de la marche en laisse à la propreté. Selon l’âge et le caractère, certains ne seront jamais totalement propre. Pour maîtres patients et compréhensifs. chien qui demande un gros entretien au niveau du poils. Un budget vétérinaire sera à prévoir car c’est une race fragile et ayant manqué de soin par le passé. Opération des yeux à prévoir ( entropion ) ou nettoyage quotidien à confirmer par notre vétérinaire » .

 

https://www.la-spa.fr/adopter-animaux/adopter-chien-chow-chow-f-holga-paa20108-476184

NOUS NE NOUS OCCUPONS PAS DE L’ADOPTION DES CHOWS EN REFUGE. SI VOUS ÊTES INTERESSES IL FAUT CONTACTER DIRECTEMENT LE REFUGE.

Marius

9 novembre:

« Quelques photos de Marius. Nous nous sommes trouvés. Heureuse qu’il soit à mes côtés et je crois que lui aussi est heureux« .

j’ai cru voir un gros minet

2 novembre: Marius est dubitatif:

« Jamais vu de si grosses bêtes….

Ou alors pas de cette couleur…

Marius et ses nouvelles copines

Bof, aucune conversation, viens, on s’en va… »

30 octobre: La vie est redevenue un long fleuve tranquille pour Marius:

Crevettes grises et roses approuvées par Marius.

Et après la dégustation, un peu de sport:

Partie de cache-chache

 

25 octobre:  « Salut mon fan club! j’me demandais si vous voudriez voir des photos de moi quand j’étais petit,  vous-voulez?

Oui, je sais, nous les chows on est tous craquants quand on est petits. Après aussi d’ailleurs…. mais avant de nous acheter, ou de proposer de nous adopter, faites bien le tour de vos autres obligations et un point sur la stabilité de votre vie, je sais, c’est jamais simple de prévoir.
Mais vaut mieux ne pas nous faire entrer dans votre vie que devoir vous séparer de nous.
Pour nous, certes. Mais aussi pour vous car je sais que maman a eu, et a encore, beaucoup, beaucoup de chagrin, juste un peu atténué par le fait que je suis à nouveau heureux.
Mais un abandon, ça marque, j’vous l’garantit, et plus on a été aimés, plus on est malheureux….

Aujourd’hui, j’ai repris la voiture avec Chrystelle, maintenant je sais que c’est pour partir en promenade.

On a vu ses parents et leur fifille, Gribouille. Elle est bien un eu exclusive…

J’crois qu’elle se fait sermonner la Gribouille….

mais moi, je m’en fiche, alors elle m’accepte de plus en plus.

 

24 octobre:

ô Marius tu nous fends le cœur !

Oui mais à moi y me fait rire ! A moi y me fait rire!

Qu’est ce que j’ai encore fait ?

 

21 octobre: Après un moment d’hésitation « mais où est-ce que je vais encore aller?… » Marius a accepté de sauter dans la voiture pour une belle promenade.
Il ne l’a pas regretté! Son bel appétit au retour l’a prouvé ».

 

18 octobre: Lorsque nous avons reçu la candidature de Chrystelle pour adopter un chow chow, Sylvie était sur la route pour faire une séries de visites pré-adoption.
Chrystelle avait le profil idéal pour adopter Marius; un crochet s’imposait car le pauvre loulou brisait le cœur, tristement couché sous l’eau, refusant toute nourriture. Ce serait tellement chouette qu’il trouve vite SA famille!
Situation exposée, Chrystelle n’a pas dit non, elle a proposé de passer très vite le rencontrer.

Au bout de 5 jours en FA au PLB, même s’il restait méfiant, Marius acceptait du bout des dents un peu de jambon et d’Emmental.
Et un peu plus le jour suivant.
Le dimanche  il mangeait presque son jambon et son fromage de bon cœur et il a accepté que Sylvie accroche la laisse au harnais qui n’avait pas été enlevé. Première balade en compagnie de Chrystelle….. qui a décidé de tenter l’adoption pour le we suivant!
Tous les jours qui ont suivi, la trilogie jambon-emmental-balades ont fini de dérider le beau Marius qui s’est révélé absolument formidable: indifférent à tous les chiens, joueur avec les humains qu’il agrée, protecteur de son territoire, pas aboyeur (mais ça, on le savait déjà), appréciant les gratouilles, les caresses et même la brosse, tout comme l’avait décrit son ex-maman.

Il avait  été décidé que Sylvie irait déposer Marius chez Chrystelle le 16, la veille du we pour que la prise de contact se fasse dans les meilleures conditions possibles.
Marius est monté dans la voiture assez facilement et longtemps il a observé le paysage qui défilait, « J’ai confiance en toi mais on va où maintenant? »
Il en faut de la confiance dans nos adoptants pour parvenir à passer la main….

Heureusement, il y a des évidences et lorsque Marius est arrivé chez Chrystelle, qu’il a découvert le jardin, qu’il a commencé à faire le fou-fou, qu’il a même accepté un Dentastick qu’il refusait jusque là, très décontracté, oui, il était évident que c’était gagné.

Marius se décontracte

Au programme, une balade ensembles, pour que la transition se fasse en douceur (nous suspectons que l’arrivée de nuit au PLB, après avoir changé deux fois de voiture avait contribué à l’extrême méfiance de Marius).

Et puis il a fallu se séparer, non sans les conseils de garder téléphone et clés sur soi pour le cas où Marius changerait de comportement une fois qu’il se retrouverait seul en tête à tête avec Chrystelle.

Au revoir Marius…

Mais Marius n’a pas changé! Il a même mangé des croquettes!

Le soir même, TV au programme:

Et le lendemain matin, Chrystelle et lui gouttaient au charme d’un petit déj les yeux dans les yeux:

Evidemment la famille, chowiste, de Chrystelle est venue rencontrer Marius:

Trop bonnes les gratouilles!

Alors, adopté ou en FA Marius?

A notre avis, il est inutile de déposer une demande d’adoption même si Marius gardera le statut de chien en FA jusqu’à son passage chez un ophtalmo, pour le cas où une opération serait à prévoir.

 

11 octobre 2020

Marius a trois ans et il est très, très, très, mais alors TRES malheureux.
Dimanche dernier, sa vie a basculé.
Lorsque sa maman l’a fait monter en voiture, il a crû que c’était pour un dimanche de ballade habituel. Ses affaires dans le coffre, il n’y a pas prêté attention….. Des chiens plus avertis que lui auraient compris que c’était mauvais signe, mais lui, Marius, il a tant été aimé! De la vie, il ne connaît que sa maîtresse et son cercle proche car, comme il a tendance à grogner sur les inconnus, par prudence bien que Marius n’ait jamais mordu ni pincé -et par erreur fondamentale dans sa sociabilisation- sa famille l’a toujours isolé des inconnus.
Et quelques heures après le voilà continuant son trajet dans une autre voiture où maman l’a aidé à monter…
Puis le voilà baladé par des inconnus, à la nuit, sur un parking, dans l’attente d’un autre véhicule…..  Dans celui là, loin de sa maman, il refuse de monter! Il en faudra de la force, et surtout de la ruse pour hisser le malheureux Marius dans la Twinchow! Encore n’était-il pas trop désespéré car au cours du voyage qui a encore duré quelques heures, il a accepté de partager un sandwich Sodebo au jambon…

C’est le lendemain, après une nuit passée à cogiter, que la dure réalité a frappé l’esprit de Marius: il était dans un endroit inconnu et avec des inconnus envers lesquels maman l’avait toujours conforté dans la méfiance, et ces inconnus allaient et venaient, le frôlant au passage des portes,  avec des intentions dont il ferait peut être bien de se méfier. « Grrrrrrrr!!!!!!! D’abord vous arrêtez de passer près de moi! Toi la greluche, tu restes dans ta cuisine et moi je veux plus que personne s’approche de moi. J’attends maman. Elle va forcément venir me chercher. D’abord je connais qu’elle; pis elle m’a toujours dit qu’elle m’aimait, et que les inconnus, j’avais bien raison de m’en méfier. Na! »

Pauvre Marius! Ce qui se passait dans ta tête était tellement lisible qu’il était impossible de t’en vouloir. Alors Sylvie a sagement attendu dans la cuisine qu’Alain revienne des courses et fasse diversion à la porte d’entrée pour pouvoir quitter la cuisine où tu l’avais contrainte à rester plus de deux heures. Car ni les tranches de saucisson, ni les bouts de gruyère lancés loin du pas de porte sur lequel tu avais pris position  ne t’avaient incités à bouger; « Ta bouffe, je m’en fiche, j’ai l’estomac tout noué sans  maman; pis on m’achète pas, suis un chow chow!« . Ok…

Voilà une semaine que Marius est malheureux.
Même s’il pleut, porte ouverte, il reste couché sous l’eau, refusant de rentrer.
Il ne touche pas à ses croquettes, pourtant se sont celles dont il a l’habitude.
Il boit à peine.
Les autres chien(ne)s le laissent indifférent.
Si Sylvie s’approche avec une laisse pour lui proposer une balade, il se met en défense. « Grrrrrr! Toi j’te connais pas! j’attends maman, j’sais bien qu’elle reviendra me chercher! »

Et pourtant non, elle ne reviendra pas car si elle t’a confiée à Chow au Cœur, c’est pour ton bien, pour que tu ne passes pas de longues heures, de longs jours, tout seul dans un appart du matin au soir alors que tu es habitué à l’extérieur et à plus de présence. Elle aussi souffre. Mais les humains ont plus d’occasions de se distraire de leur peine, même si elle est profonde: le travail, la famille, les amis…
Toi pauvre Marius, tu n’as que le souvenir de ceux auprès desquels tu te sentais en confiance et le mot « avenir » ne fais pas sens chez un chien qui, comme tous les animaux, ne vit que le présent dans le souvenir du passé, qu’il soit heureux ou malheureux.

 

Quel avenir pour Marius?
Tout d’abord nous nous demandons s’il y voit bien. Une vue défectueuse pourrait expliquer cette méfiance un peu excessive; mais impossible d’aller consulter un ophtalmo avec un chien dans un tel état psychologique, il faudra attendre des semaines, peut être des mois avant qu’une vraie confiance s’instaure. Et ensuite, alors que Marius fera confiance, il devrait encore partir chez des adoptants. Il serait inhumain d’infliger cela à ce pauvre chien. D’autant qu’ il se peut aussi que Marius ne souffre d’aucun problème de vue et qu’il soit juste très chow chow.

Pour ces raisons, nous avons décidé que les adoptants de Marius auront d’abord un statut de FA pour que nous puissions juridiquement assumer financièrement une éventuelle opération. Mais au moins dans l’attente d’hypothétiques soins Marius pourra commencer à accorder une confiance qui ne sera plus jamais trahie.

Quel profil pour les candidats à l’adoption du beau Marius?

  • Connaitre les chows, en être inconditionnellement amoureux et être doté d’une patience à toute épreuve car ce n’est pas facile de savoir se comporter avec un chien aussi méfiant dans les débuts de la relation.
  • Posséder un pavillon avec terrain car c’est vraisemblablement dehors qu’il faudra prendre contact avec Marius, pour lui laisser une possibilité de fuite qui le rassurera.
  • Pas de jeunes enfants qui ne feraient que le stresser car en plus Marius ne les connait pas.
  • Pas de chats, Marius ne les aime pas
  • Un(e) chien(ne) sympa pourrait être un plus car même si Marius est indifférent pour le moment, un autre chien pourrait au moins être un exemple à suivre.

Vous vous reconnaissez dans ce profil? Remplissez le formulaire de demande d’adoption!