Fénix

17 septembre:  Nouveau traitement pour Fénix en plus de l’ Itraconazole  et de la préparation magistrale destinée à booster les défenses immunitaires. (Suite du traitement offert par Sylvie)
Maintenant nous essayons éradiquer Aspergillus avec une solution d’argent colloïdal spécialement préparée pour lui. (Traitement offert par Sylvie)
Instillation directement dans les narines.

Fénix est un chien qui se laisse très bien faire,  c’est une chance.

Nous ne le guérirons peut être pas mais nous essayerons de le prolonger le plus longtemps possible dans le meilleur état possible.

Fénix et Gaston

 

Fénix tranquilou bilou

 

Fénix joue à ChienFou

 

08 septembre: Petit tour chez le veto pour faire le rappel de vaccins, il fait 34,6 kg, soit 4 kg de plus que lorsque Sandrine l’avait pesé lors de son arrivée à Chôc!

Nous voulons croire que si Fénix profite, c’est qu’il ne va pas si mal.

Profitant des derniers beaux jours pour qu’il puisse sécher au soleil, Fénix a été lavé.  Il n’a pas bougé une oreille, c’est vraiment un chien super.

Par contre il a décidé d’aller mettre sa grosse truffe sur le chat Bacchus qui dormait sur un fauteuil et à la réaction du chat Sylvie en a déduit que Fénix n’est effectivement pas trop compatible matous. Mais il s’est laissé entraîner loin du félin sans insister outre mesure.

 

29 août: Coup au cœur, plus de Fénix! C’est pourtant un chow tranquille qu’on n’imagine pas creuser ou défoncer un grillage!

  • « Fénix! Fénix!!!!  FENIIIIIIX!!!!!!!« 

Ouf, tout va bien, Fénix avait juste trouvé un endroit tranquille pour siester.

Et côté santé?  « Fénix prend bien ses médicaments et mange bien. 
Il est charmant avec tous les copains du PLB ainsi qu’avec les 2 pattes. C’est un chien peu exigeant, très facile à vivre. Il n’aboie pas, profite du grand terrain et retourne de lui même se coucher dans son rdj privatif lorsqu’il a fait son tour. Nous ne pouvions rêver pensionnaire plus tranquille; Quant au chat, je suppose qu’il l’a au moins entendu et senti car Bacchus ne se prive pas de rentrer la nuit en alertant tout le monde de ses miaulements et cela ne l’a jamais réveillé. »

Hein?! quoi? c’est moi qu’on appelle?

24 août: Mais où part Fénix?

Ben j’sais pas mais Sandrine, j’la connais.

Il part pour le Pays des Langues Bleues occuper la place laissée vacante par Velours.

Après avoir consulté quelques uns de nos veto, et même consulté la vétérinaire qui avait suivi Fénix la majeure partie de sa vie, les avis ont été unanimes: compte tenu de tous les ennuis de santé qu’a eu ce chow chow et qui ont contribué à faire baisser ses défenses immunitaires, le plus important est de lui offrir une vie agréable loin du stress des salles d’opération.

  • Sandrine  N a offert une préparation magistrale préparée par sa vétérinaire et destinée à booster les défenses immunitaires.
  • André R a offert le premier mois de traitement anti-fongique per os (133 e) , de l’ Itraconazole
  • Sylvie offre tous ces petits plus qui font paraître les journées moins monotones: gruyère, jambon, saucisses … et qui ont si bien réussi à Velours et aux autres vieux pensionnaires du PLB.

Et qui sait, peut être Fénix trouvera-t-il les ressources nécessaires pour lutter contre l’aspergillose?

19 août: Déjà deux marraines pour Fénix et 250 e recueillis grâce à Dominique L et Sandrine N.

 

15 août 2020

Aspergillose.

Depuis 8 jours nous découvrons cette maladie qui n’avait encore touché aucun de nos protégés.

L’aspergillose sinonasale  est une infection fongique opportuniste provoquée par l’aspergillus, une espèce de champignon trouvé dans l’environnement. Ces champignons peuvent infecter les chiens généralement si leur système immunitaire est compromis par le stress, une maladie et / ou un traitement médicamenteux.
L’aspergillose n’est pas contagieuse.

Et Dieu sait que le pauvre Fénix, 9 ans et demi,  avait toutes les prédispositions pour attraper une maladie fongique opportuniste!
Depuis son plus jeune âge Fénix cumule les soucis de santé: alopécie, boiterie, torsion d’estomac, ulcère à un œil, attaque par un congénère ayant occasionné des abcès, arthrite sceptique, piroplasmose, induration testiculaire, jetage nasal (dû à un épillet ? à une tumeur? nous savons maintenant que c’est l’aspergillose)…. une vraie rente pour les vetos.
Car Fénix a toujours été très bien soigné et très aimé par son maître.
Mais sans entrer dans les détails, nous dirons juste qu’autant de pathologies , qui ont coûté un bras, ont créé des tensions dans le couple.
Aujourd’hui un déménagement en centre ville rend plus problématique les promenades et madame, qui est souvent amenée à sortir Fénix car monsieur est régulièrement envoyé en mission,  a dit stop: Fénix est un boulet dont la famille doit se séparer pour pouvoir enfin faire autre chose que payer ses frais veto. Et si monsieur s’entête, elle ne sortira plus Fénix.
Alors monsieur, après d’ ultime soins à son Fénix qu’il a tenu à assumer (rhinoscopie  et castration) nous a contactés pour nous confier son chien.

Triste histoire.

D’autant plus triste que Fénix, malgré tous ses soucis qui ont dû lui occasionner bien des douleurs, après bien des opérations, bien des moments de stress chez les veto, Fénix est resté un véritable cœur sur pattes, facile dans la prise de contact, gentil avec ses congénères, doux avec les enfants. Il n’ y a que les chats qu’il déteste, et peut être au-delà des chats, les rongeurs et les animaux à plumes.
Fénix est un chasseur. Son petit plaisir à lui…

D’autant plus triste que si Fénix a beaucoup été aimé par monsieur, alors que madame l’a toujours trouvé trop encombrant, trop poilu. Jardin, garage et entrée, juste derrière la porte, lorsque les hivers étaient trop froid pour laisser le chien, déjà souffreteux, dans une pièce sans chauffage.
Fénix s’en est satisfait, Fénix est un chien sans exigence.

 

Nous avons récupéré Fénix hier, 14 août et compte tenu de l’incertitude qui plane sur sa santé il est hors de question de proposer Fénix à l’adoption. Compte tenu de son âge et de la durée des soins, même s’il guérit, nous souhaitons trouver pour Fénix une sorte de « panier retraite », une famille bienveillante, désireuse de l’aimer, de le choyer, tout en étant consciente que Fénix vit peut être sa dernière maladie.

En route pour chez tonton Guy, notre FA transitoire

En pratique, à  brève échéance nous devrons commencer des soins pour lutter contre l’aspergillose et pour cela trouver une clinique vétérinaire qui pratique la balnéation. C’est un soin des sinus qui se fait sous anesthésie. Ce soin devra être pratiqué une ou deux fois.  Dans quelques mois il sera temps d’assortir l’anesthésie d’une IRM de contrôle pour voir les progrès de la thérapie, l’aspergillose pouvant guérir ou atteindre indifféremment les poumons ou le cerveau. Il ne faut pas se fier aux signes cliniques, une amélioration du jetage nasal, comme c’est actuellement le cas, ne signifiant pas que le chien est guéri.

Encore une voiture! cette fois c’est pour aller chez le veto, encore…

Bien sûr l’asso prendra les soins financièrement en charge, mais même si c’est beaucoup, ce n’est pas tout; La famille désireuse d’apporter ses soins à Fénix doit être motorisée, pouvoir se rendre disponible, et se renseigner sur la possibilité de ce soin dans un périmètre qu’il lui est possible de parcourir. Elle doit aussi mesurer la portée de son engagement car on ne ballotte pas de FA en FA un chien fragilisé par la maladie…
Et être consciente aussi que l’engagement peut porter sur plusieurs années car Fénix se remettra peut être de cette énième épreuve.

Pour aider à la décision, précisons que Fénix est très facile à soigner, très confiant. Hier après-midi il a déjà vu un vétérinaire pour lui enlever ses points de castration. Il n’a pas bougé alors qu’il était totalement dans l’inconnu, avec sa FA, avec le veto…

Bien sûr, si vous ne pouvez ou souhaitez pas accueillir Fénix, vous pouvez contribuer financièrement à ses soins qui, s’ils ne sont pas encore chiffrés, seront forcément de l’ordre de plusieurs milliers d’euros.

Fénix est un membre de la famille et on n’abandonne pas l’un des nôtres.

Haut les cœurs!