Ballou….et Naïa

1 er Juin 2024

Aujourd’hui Ballou est parti en vacances.
Aujourd’hui Ballou a découvert la Baie de Somme en compagnie de gens qui l’aiment, Sylvie et Jean-Marc et de sa chouette chowpine, Naïa.

Ces deux phrases ont une énorme résonnance pour nous qui avons récupéré Ballou MOURANT il n’y a pas deux mois.
Pourtant Ballou n’avait pas été percuté par une voiture sur la voie publique.
Pourtant Ballou ne provenait pas d’un refuge lointain, ni d’une usine à chien.
Ballou, 9 ans,  nous vient tout droit de chez un particulier où il a été victime de l’indifférence ordinaire.
Combien sont ils ainsi, de toute race, à mourir à petit feu, en silence, chez des humains qui ne les méritent pas? « Ah! mais stop! c’était pas mon chien! c’était celui de mon père, je vous l’ai dit. Il est parti en Ehpad, il pouvait plus s’occuper de son chien et moi j’en ai déjà un qui ne s’entendait pas avec lui. Comment je pouvais faire? Je travaille toute la journée,  je l’ai gardé 8 jours, j’ai passé une annonce sur LBC, personne n’ en a voulu, alors je vous ai contactés…. je l’ai même emmené dans sa famille d’accueil! A 3 h de chez moi, 6 h aller-retour! ».
C ‘est vrai que ce sont les explications qui ont été données au moment où il a été question de récupérer Ballou.
C’est vrai que le transport a été fait sans barguigner, très vite.
Mais est-ce bien la vérité, toute la vérité et rien que la vérité?

Comment se fait-il qu’ayant vous même un chien vous n’ayez pas été sensible à l’extrême maigreur de Ballou? Que vous n’ayez pas réalisé qu’il ne mangeait RIEN?  Pas des croquettes, certes, pas de la pâtée non plus, pas de poulet, pas de fromage, pas de steack…
22 kg 500 pour un chien qui pourrait en faire 10 de plus!
Un chien qui flotte dans son harnais.
Un chien dont les côtes sont aussi sèches que des touches de piano.
Un chien épuisé.

La vérité, quelle qu’elle soit, n’aurait rien changé à notre détermination à récupérer ce gentil chow , comme nous en avons récupéré d’autres, arrivés à l’asso juste pour y mourir. On pense à Gao, à Lewis, à Simone l’an dernier. Et plus avant dans le temps à Teddy Person, à Pah, à Mila… à tous ces chows qui sont partis lorsqu’ils étaient dans nos foyers et pour lesquels nous avons été les derniers à prodiguer des caresses, à réconforter d’un mot doux, d’un regard, à tenir la patte au moment du grand saut vers l inconnu.
Nous les avons aimés, nous ne les oublions pas, leurs âmes nous accompagnent et nous confortent dans le fait de ne jamais abandonner notre projet de rendre le monde meilleur pour les chows.

Mais, sachant l’état de Ballou, nous ne l’aurions pas confié à Sylvie et Jean-Marc. Nous ne leur aurions pas infligé tant de peine car ils n’ avaient pas choisi de vivre ça.

Sylvie et Jean-Marc, ce sont les adoptants de Naïa; ils n’étaient pas opposés à l’idée de lui donner un compagnon.
Alors quand le contact est pris pour nous confier Ballou, « un gentil chow chow, aucune difficulté dans la prise de contact, il aime tout le monde, sauf peut être les chats, en bonne santé, juste un hot spot que j’ai fait soigner chez mon veto, il est en voie de guérison »  nous pensons à eux que nous connaissons bien depuis l’accueil de Darling.

Ballou, déjà confiant, et Jean Marc

Ils acceptent tout de suite de prendre Ballou en famille d’accueil et plus si affinités avec lui, et entre lui et Naïa, parce que ce sont des personnes dévouées aux animaux et que pour eux l âge d’un chien -Ballou a 9 ans-  n’en fait pas un paria.
L’adoption est une cause du cœur, pas la recherche d’une bonne affaire, d’un bon rapport qualité/prix.

Ballou, très vite très sympathique

Mais il y a tout un monde entre accueillir un chien âgé et un chien en toute fin de vie.
Il n’a fallu qu’un we pour que Sylvie constate la maigreur et le manque d’appétit de Ballou.
Qu’un chien ne mange pas lorsqu’il change de lieu, ce n’est pas anormal (« Ah bon? » dit Naïa, « moi je mange partout sans état d’âme« ), mais qu’il refuse les choses les plus appétentes alors qu’il semble à l ‘aise, qu’il soit aussi maigre, preuve que le manque d’appétit ne date pas de la veille, ça saute aux yeux de qui s’interesse aux animaux.

Dormir sur un lit ou un canapé, j’adooooore!

En 6 semaines Sylvie et Ballou ont enchainé les consultations vétérinaire, entrainant plus de 1000 e de frais  (pris en charge par Jean-François et Max.)

Ballou 16 avril

Ballou hospi 20 avril

Ballou 24 avril

Ballou 6 mai

Ballou 16 mai

Balou a été hospitalisé 48 h pour drainer ses reins, hospitalisation qui s’est relativement bien passé compte tenu de l’état de fatigue de Ballou.
A parir de là il a mangé un peu, pas beaucoup, avec des hauts et des bas mettant Sylvie à cran. Pas facile de vivre ces moment pleins d’incertitudes lorsqu’on vient de perdre un autre chow énormément aimé…
Sylvie: « Ballou ne veut pas manger, je lui ai donné l anti nauséeux 1 h avant. Je re essayerai à midi. Des selles noires tout à l’heure… Je me demande si ce chien n’a pas autre chose…; »

« Ballou a mangé une assiette de pâtes avec du blanc de dinde hier soir. Il n’a rien laissé, je lui ai donné la même chose ce matin avec de la vache qui rit. Et ce soir , je vais essayé les pâtes avec de la pâtée. Il n’a pas refait de selles pour l’instant… »

« Ce soir pas moyen qu’il mange, j’avais essayé la pâtée Hill care avec des pâtes mais pas moyen, il a juste pris la Vache qui Rit et un peu de blanc de dinde mais n’a pas terminé sa tranche »

« Ballou n’a toujours pas mangé, je lui ai donné péniblement 2 vaches qui rit et une tranche de dinde à la main….pas de selles depuis mardi. j’ai rdv chez mon veto à  11h15 »

« J’ai pris des nouvelles de Ballou (au cours de l hospitalisation ndlr), apparemment ça se passe bien et il aboie alors que je n’ai pas entendu le son de sa voix chez nous.
J’ai hâte d’être à samedi, la clinique m’appelle demain matin ou avant si soucis.
Ballou a été incroyable avec ma veto, il est allé vers elle spontanément pour se faire caresser et elle a pu le papouiller sans difficultés, pas du tout la même attitude qu’avec sa jeune collègue il y a 2 jours…
Vraiment c’est difficile pour moi et je suppose encore plus pour Ballou mais s’il a la possibilité de s’en sortir avec de la surveillance et une alimentation adaptée, ce serait dommage de passer à côté . Heureusement la clinique veterinaire est à 10 minutes à pied de chez moi, en cas de besoin, je peux y courir rapidement. »

« Pour les poils, rien à voir avec un hot spot, Le poil est comme usé à certains endroits probablement le côté où il se couche. À l’arrière, il a les poils tous ras d’un côté et de l’autre une choupette normale du coup ça lui donne une drôle de démarches. Il a par ailleurs un poil doux. »

(Avec cette info nous nous sommes mis à penser à la Leishmaniose. Test fait qui se révèlera fort heureusement négatif.)

Sylvie « Des nouvelles de Ballou très en forme ce matin, pas de soucis avec la perf. Nous allons le chercher à 16h. »

Ballou au sortir de la clinique où Naïa est allée elle aussi le chercher

« Il a mangé la moitié de la boîte entourée de jambon de dinde ! J’espère que ça n’aura pas d’incidence sur sa créatinine »

« Pas moyen qu’il mange de la boîte ce matin, j’avais fait des petits rouleaux comme hier soir mais il a trié, mangé la tranche de dinde et laissé le reste…ça me désole... »

Voila quelques exemples des échanges avec Sylvie, la FA de Balou, depuis la mi-avril. Echanges publiés sur cette page pour faire comprendre les chagrins qui succèdent à l’espoir, l espoir qui revient à l’aune des bouchées avalées comparativement à la veille, la crainte simultanée que le prochain repas soit moins consommé.
Ballou a une insuffisance rénale apparemment chronique. Il survit. Combien de temps encore?

Vraiment, si on nous avait dit la vérité nous aurions gardé Ballou au Chowpôle, ou nous l’aurions mis dans une « vraie » famille d’accueil, chez Sandrine ou quelqu’un d’autre, chez quelqu’un en tous cas  dont c’est le choix assumé d’aider un chow en fin de vie, pas chez des gens sympa, qui acceptent au pied levé d ‘apporter à un chien tout le bonheur du monde et qui le voient dépérir tous les jours un peu plus.

 

Aujourd’hui Ballou est parti en vacances.
Aujourd’hui Ballou a découvert la Baie de Somme en compagnie de gens qui l’aiment, Sylvie et Jean-Marc et de sa chouette chowpine, Naïa.


Nous souhaitons tous très fort que Ballou fasse mentir la science
et qu’il passe encore de nombreuses années parmi ceux qui l’aiment.
Et qui ne regrettent rien.
Vous le retrouverez désormais sur la page de Naïa