Archives de catégorie : Chows adoptés en 2020

Nanouk

07 juillet

Nanouk, à peine plus  de 3 ans, qu’il a eus en février.

C’est à peu près l’époque où sa famille a parlé de nous le confier, pour cause de déménagement en appartement. Puis il y a eu le confinement qui a retardé sa prise en charge.

Nanouk a sagement attendu chez lui que la circulation soit rétablie; pas d’urgence pour sa famille à se séparer de lui car Nanouk est décrit comme un chien parfait, tranquille, sociable. Il ne serait juste pas fan des vétos, nous en connaissons d’autres, et il grogne pour exprimer qu’il souhaite avoir la paix, habitude peut être contractée pour mettre un terme aux jeux des jeunes enfants de la famille.          Si seulement ils n’y avait pas ce déménagement, jamais ils ne se sépareraient de lui!

Et on les comprend! Nanouk est d’une prise de contact extrêmement étonnante pour un chow!!! Même s’il ne vous connaît pas, il vient vous solliciter pour des caresses, si vous arrêtez, il revient à l’assaut avec quelques coups de griffes sur la cuisse! ‘Hé!!! tu m’aimes? »  Nanouk est un labrador déguisé en chow chow!

Voici Nanouk, se laissant photographier par un couple qu’il ne connaît pas du tout, une zone dépilée de son anatomie (une biopsie réalisée lors de la castration révélera qu’il s’agit d’une usure des poils par le harnais) :

Photo rare d’un chow confiant avec de parfaits inconnus

 

Nanouk fera un passage en FA chez Sophie et Bailey’s, distrayant les deux filles, par sa gentillesse et ses facéties, de leur perte toute récente de la douce Fidji

Au programme:

  • Promenades

Quand on s’promène au bord de l’eau….

  • Séances photos:
  • Balades en voiture:
Heu… On n’irait pas chez le veto là?

castration Nanouk + biopsie

  • Repos
Chacun chez soi!

Avec les chats? Hum… pas de photo possible… Apparemment Nanouk aimait bien SON chat mais a plus de mal avec Pantoufle, persan très cool, et à fortiori avec Maïtika, petite gouttière noire et speedée.

Après un bon mois en famille d’accueil car la reprise enfin possible des vaccinations et opérations de confort a induit un peu de bousculade dans les agendas des vétérinaires, Nanouk a enfin pu rencontrer la famille qui avait craqué pour lui: un couple, un pavillon, deux petites filles et un petit chien c’est à dire quasiment la même configuration que chez ses ex. De fait, Nanouk, lorsqu’il les a rencontrés, s’est montré encore plus amical que d’habitude, jouant avec le petit chien, se couchant sous la balançoire, courant de l’un à l’autre pour tester celui qui gratouillait le mieux…

Néanmoins nous sommes toujours un peu sur le qui-vive lorsqu’il y a d’autres animaux dans une maison. Tel chien qui tolérait ses chats coursera les nouveaux, tel chien qui avait pour meilleur ami un autre chien ne supportera pas son nouveau camarade. Ou le contraire…

Au fil des jours, Buzz, un adorable croisé qui pourtant avait bien supporté un copain chow, décédé au printemps, a fini par voir d’un assez mauvais œil l’installation de Nanouk. C’est du moins l’interprétation de leurs humains, témoins de provocations genre « essaye un peu de toucher à ma gamelle« , « viens donc piquer mon os« , « les caresses c’est pour moi d’abord« …. Quelques bagarres ont éclaté. Devant la différence de taille et avec de jeunes enfants qui risquaient de se retrouver au milieu d’une rixe, il n’était pas sage d’insister.

C’est le cœur serré qu’ils nous ont rendu Nanouk….

Quant à lui, après un bref passage au Pays des Langues Bleues où il s’est montré égal à lui même il a vite repris la route vers une nouvelle famille, sans chat, sans chiens et sans enfants. Mais avec un terrain et des tonnes de bienveillance à l’égard des animaux.

Cours Nanouk, cours!

Nanouk joue à ChienFou

Jeux avec papa

Encore des jeux!

Dodo aussi!

Adopté Nanouk?

Après 8 jours de vie commune, on le dirait bien!

Yoko (bis) rebaptisé Michko

29 juin: Plus de 15 jours que  Yoko est dans sa FA et il n’y a pas eu l’ombre d’une mésentente. Béatrice a donc décidé de l’adopter.

Laissons la nous parler ci-dessous de celui qu’elle a baptisé Michko, contraction de Michoko:  « Petit cœur tendre de caramel enrobé de chocolat noir« :

Yoko, rebaptisé Michko

Vous retrouverez désormais Michko sur la page consacrée à Guérande, Adèle, Dounek et Maczek

 

 

17 juin :

En vous présentant Yoko, 6 ans, nous vous présentons la crème des chow chows.

L’adjectif « gentil » lui va à merveille.

Confiant, tranquille dans sa prise de contact avec les inconnus.

Placide avec les autres chiens même lorsqu’ils le cherchent un peu, il préfère regagner ses pénates et s’il le pouvait, il refermerait la porte sur lui comme dans un dessin animé.

Totalement indifférent aux chats, que ce soit dedans ou dehors, ainsi qu’aux lapins qui peuvent lui courir dans les pattes sans qu’il s’en émeuve.

Pourtant, si Yoko est parmi nous, c’est qu’il a mordu, deux fois.

Et comme ces personnes étaient des proches de sa maîtresse, malgré tout l’amour qu’elle éprouvait pour son chien, c’est de lui qu’elle a choisi de se séparer. En le donnant sur Leboncoin; parce qu’elle ne connaissait pas notre asso; parce qu’elle espérait aussi que si Yoko ne partait pas trop loin d’elle elle pourrait le revoir…

Heureusement, dès notre prise de contact, elle a décidé de nous confier Yoko.

Prudents, nous avons d’abord demandé à Aurélie, l’adoptante d’Alaska, d’aller évaluer la potentielle dangerosité de Yoko.  Aurélie est presque une spécialiste des chow chows compliqués, son premier chow était un chow ombrageux, ce qui ne l’a pas empêchée de le garder jusqu’au bout, malgré l’arrivée d’un conjoint dans sa vie, malgré la naissance de sa fille…. Et après avoir vu Yoko, après avoir pour ainsi dire pratiqué une visite comportementale, après avoir posé des quantités de questions sur les circonstance des morsures (en rapport avec la nourriture) , après avoir testé Yoko en balade, en lui donnant des friandises, en les reprenant, en les partageant avec le copain staff de Yoko, Aurélie est arrivée à la conclusion que nous pouvions accepter de nous voir confier Yoko sans craindre de rencontrer l’ombre d’un problème.

Selon elle, Yoko n’avait mordu que des personnes qui ne l’appréciaient pas. Qui ne le comprenaient pas. Avec lesquelles il ne se sentait pas bien. Factuellement, Yoko aurait mordu pour des questions de nourriture. Mais le fond du problème n’était pas là.

L’important pour Yoko, et malgré le chagrin qu’éprouvait sa maîtresse, était de se retrouver uniquement avec des amateurs de chows, des personnes avec qui il se sentirait en osmose, d’un simple regard.

De fait, déjà pendant le co-voiturage qui le menait vers le Pays des Langues Bleues, Yoko a fait la conquête de Béatrice. Puis de Sophie. Et puis de Sylvie qui a éprouvé pour le beau et gentil loulou un réel coup de foudre.

Sylvie: « Ce chow est parfait. Sur le recul juste comme il sied, mais il n’a pas l’ombre d’une agressivité. Je l’ai brossé, je lui ai nettoyé  les oreilles, je lui a regardé les dents 3 jours après son arrivée, mais j’aurais pu le faire avant….

Il a rapidement accepté de manger.  Il n’est pas maigre du tout mais j’ai néanmoins forcé sur les gamelles très appétentes pour voir sa réaction: il ne finit pas et s’en va….

Il aime être dedans autant que dehors, souvent il rentre dans sa pièce pour dormir. Aucune agressivité avec les autres chiens, même Louki ne le cherche pas à travers le grillage, et Gaston -qui ne fait jamais ça!-  essaye de le monter lorsqu’ils se baladent dans le parc sans que Yoko réagisse…. Le chat, il l’ignore. Yoko est silencieux, il ne pleure pas lorsqu’il est seul pour la nuit.  Et en plus, mis à part les premières 48 h où il était si indifférent qu’il pouvait sembler sourd, il a énormément de rappel. Je suis sous le charme! »

Alors quel avenir pour Yoko?

Après avoir beaucoup réfléchi à sa rencontre avec lui lors du co-voiturage, Béatrice a décidé de l’accueillir en FA, et plus si affinités.

Ce temps de pause en FA est de toute façon nécessaire pour plusieurs raisons:

  • Réfléchir à la nécessité d’une opération du voile du palais  car Yoko racle beaucoup mais principalement en situation de stress, en voiture avec des inconnus par exemple. Il faut observer s’il est réellement gêné lorsqu’il est au calme et dans sa vie de tous les jours car l’opération du voile du palais est risquée en soi, au delà du risque anesthésique.
  • Evaluer par une radio la gêne causée il y a des années par une luxation de la rotule gauche. Probablement rien d’autre à faire que donner des chondro-protecteurs et suivre des séances de laser ou d’ostéopathie mais nous allons toujours au bout des investigations sur les problèmes  que nous détectons. Nos adoptants doivent savoir et adopter en connaissance de cause.
  • Tester durablement l’entente entre tous les chows car nous savons qu’il faut plusieurs semaines avant d’être à peu près certain que tout se passera bien entre les chiens.

 

Et si tout va bien entre Matchek, Dounek et Yoko, ce dernier restera en Seine Martime, non loin de son ex maîtresse, comme elle l’espérait.

Pour le moment tout va bien.

A suivre!

Melda, rebaptisée Melba et Woody

08 juillet: Nous recevons souvent des vidéos de la jolie Melba qui, il n’y a aucun doute malgré son côté extrêmement léchouilleur, est une vraie chowchotte: il faut la voir refuser de rentrer dans la maison pour se coucher et les ruses que sont obligés d’inventer ses deux pattes pour la convaincre ou la piéger. Pas de doute que pour Malba, ce rituel du soir est un jeu très amusant!

Aujourd’hui, c’était toilettage. Evidemment maman avait pris sa journée pour rassurer la fifille dont nous ignorons si elle connaissait ou pas cet exercice.

L’après-midi en vidéos:

J’aime pas trop ça mais bon, si ça fait plaisir à maman…

Et au moins ça rafraichit...

La friction

Mise en beauté d’une star, le séchage

Une maman amoureuse de sa fifille

26 juin: Un seul mot: Amour! Réciproque et absolu!

 

Ah! l’amuuuur! toujurs!!!!

 

22 juin: Adoptée depuis 10 jours et comme si Melba avait toujours été dans la famille!

Melba et Woody

Des jeux!

Des jeux à deux, c’est mieux!

Et même à trois!

Mais le repos, c’est bien aussi…

« Le we a été fatigant à jouer avec une labrador, un bichon maltais, deux chows et 5 enfants! J’ai été papouillée, brossée et tout le monde m’aime.  Alors maintenant, sieste!…

Melba au pays des rêves

Et pour la nuit, je suis assez contente car maman ne bouge pas trop! mdr. »

Les nuits de Melba

16 juin 2020

Melda, 4 ans. Stérilisée. A donner sur Le Bon Coin.

Nous prenons contact dès la  parution de l’annonce mais c’est déjà trop tard, Melda partira le jour même. Sa maîtresse est malade, pressée. Et elle pense faire au mieux en choisissant des gens de visu.  Melba a tout de même un peu de chance, celle d’être stérilisée, gage qu’elle ne finira pas sa vie à se reproduire. Songez, elle est « crèèèèème »!

Melda s’en va.

Les « adoptants » n’ étaient pas de mauvaises personnes, ils auraient peut être même pu faire de bons adoptants s’ils s’étaient fait accompagner par nous. Mais l’attrait de la bonne affaire, de la proximité, de l’immédiateté, pas d’explication à fournir, pas de compte à rendre, « je veux, je prends« .  Séduisant dans un monde consumériste….

Melba revient. Le lendemain, après avoir aboyé non stop dans le terrain et coursé les chats.

Sa propriétaire reprend contact  avec nous.

Nous apprenons  que Melba vit en pavillon avec une vieille york, qu’elle adore être dehors, qu’elle a depuis sa naissance une fragilité intestinale qui l’oblige à un régime spécial à base de Smecta, de poulet et de riz, qu’elle est très facile d’approche, y compris avec les inconnus, facile chez le veto, facile en voiture, propre évidemment, pas aboyeuse comme il se doit…. Ok chat? apparemment pas; mais sa maîtresse pense que les présentations n’ont peut être pas été faites correctement, selon elle Melda est tolérante envers tout et tous….

C’est Nathalie, Dominique et leurs toutous qui vont chercher Melda. Coup de foudre immédiat! Melda est vraiment dotée de toutes les qualités pour séduire bêtes et gens. Même le chat testeur de chow de l’une de leurs amies est séduit: grosse truffe contre petit museau, il ne quitte même  pas sa chaise, certain qu’il ne risque rien!

Alors? Alors tout un choix de vies s’offrait à Melba.

Stérilisée, vaccinée, elle était prête.

Avec Haustin

Sa seule exigence semblait de pouvoir bénéficier d’un extérieur. Et peut être une préférence pour la vie avec un copain car, si elle s’entendait déjà bien avec la york de sa première famille, avec Haustin, les jeux succédaient aux jeux. Pas perturbée par l’abandon la miss!!!

Melda et Haustin

Parmi les familles idéales, nous avions un grand choix …..

And the winner is?…… Woody qui proposait sa jeunesse enthousiaste, son pavillon bien clôturé, ses copains chiens et chats…

Melda et Woody

Jeux avec les copains

….Et sa maman!

La rencontre avec Gawen a été une évidence elle aussi.

Melda et sa nouvelle maman

Lorsqu’on est famille d’accueil et que l’on assiste à une telle rencontre, on ne peut qu’ être rassuré et heureux pour le couple qui se crée.

Merci pour tout! je me suis éclatée chez vous!

Melda en voiture

Et depuis? Depuis c’est le bonheur.

Melda a découvert son nouveau domaine, intérieur….

Et hop!, sur le lit!

Extérieur…

Senti les chats (hum, la petite blanche a un peu peur mais Melda est indifférente).

Choisi son coin d’ombre…

Melda s’est laissée faire belle, shampoing, brossage…..

Melda s’est promenée…

Fatiguée...

Melda a bien mangé et elle nous l’affirme: sa nouvelle maman lui plaît beaucoup, beaucoup!

Débarbouillage par Melda

Vanille

13 juin : Nous apprenons avec joie que Vanille a été adoptée. Nous lui souhaitons une longue et heureuse vie dans sa nouvelle famille!!! 🙂

Nous diffusons aujourd’hui pour Vanille, jeune femelle Chow-chow de 2 ans qui se trouve auprès de l’association « Les gloutons-garous » à Rouen (76).

L’association nous dit de Vanille que c’est une « adorable louloutte de 25kg qui est actuellement en famille d’accueil dans l’Eure (27).

Particulièrement câline une fois en confiance, elle semble pour le moment ok chiens, mais a tendance à attaquer les plus faibles/âgés. Nous en saurons plus quand elle aura pris ses marques.
Aucun placement avec des chats  🙁  

Chow-chow propre et ok en solitude, elle vient tout juste d’être opérée des paupières et voit le monde depuis peu. »

Pour toute demande d’adoption, merci de contacter l’asso sur lesgloutonsgarous@gmail.com car Chôc! ne s’occupe pas directement de son adoption.

Sergeant rebaptisé Léon

02 juillet: Au courrier de ce jour une très jolie lettre rédigée de la propre patte de Léon, une lettre « pattuscrite » si on ose ce néologisme.

Courrier de Léon

Et qu’est ce qu’elle nous fait plaisir!

29 juin: 10 jours après l’arrivée de Sergeant dans les champs de lavande:

« Nous avons habitué Léon à rester un peu seul la semaine dernière et tout se passe bien. Il est très sage. La nuit, il ne bouge pas et le matin, il est content de nous retrouver. Il est vraiment chouette.

Léon prend le frais sur le carrelage, juste avant une petite balade !
Concernant sa sensibilité dermatologique, ça va mieux. Il se grattait beaucoup mais nous lui avons remis du Allerderm et ça va mieux. Nous lui avons mis aussi du macerat de millepertuis. 
Il mange bien ses croquettes. Le soir, nous lui rajoutons quelques miettes de thon car il en raffole 😄. Nous continuons aussi le Kiri. Par contre, il n’aime pas les os à ronger (ceux qu’on trouve dans les magasins pour chiens). Il n’aime pas non plus les bâtons pour nettoyer les dents donc on n’insiste pas.
Il est vraiment très facile. Il vient même se faire câliner par moment. Nous ne pouvions pas mieux tomber et Léon nous conforte dans notre choix d’avoir opté pour un chow chow. 
Léon est sociable avec les gens qui viennent à la maison. Il n’aboie jamais.
Il marche très bien en laisse. Nous lui faisons faire 2 ou 3 balades par jour et il ne rechigne pas pour marcher. Il en redemande même. Que du bonheur !
Voilà nos premières impressions et l’adaptation de Léon. « 
Ce soir, les patates dans l’eau, Léon prend le frais !

23 juin: Comme tous nos protégés, Lof ou non Lof, Sergeant a été castré:

Castration Sergeant

Et à partir de là il était prêt pour son grand voyage, celui qui le conduirait vers sa nouvelle famille. Pas de chat, pas d’enfant, pas d’autre chien mais des humains assez disponibles pour faire de lui le centre de leurs loisirs. Et ils pourront même faire de la voiture avec car Sergeant, (pardon, Léon, son nouveau prénom) est bien plus tranquille qu’il n’était, désormais… il dort durant les longs trajets!

Et aussi quelque chose qui arrive parfois mais que nous sommes toujours émus de constater: l’immédiateté avec laquelle Léon a adopté ses adoptants! Lui qui était un peu speed et grognon (par crainte) tant lors de son arrivée en FA que lors de son court passage d’une nuit au PLB, il a tout de suite été sympa et enthousiaste pour aller se dégourdir les papattes puis grimper dans la voiture de ses nouveaux papa et maman!

Nous leurs laissons la parole: «  Hier soir, après manger, nous sommes allés faire une petite balade et nous avons été stupéfaits de le voir ainsi marcher d’un aussi bon pas !

Il avait l’air ravi d’aller respirer le bon air des Hautes Alpes.
En rentrant, il a retrouvé sa place favorite sur la terrasse d’où il domine le jardin, voit le mouvement des voitures dans l’autre rue, écoute les oiseaux chanter, etc… Par moment, il descend dans le jardin, fait un petit tour et remont😀👍
Nous avons fermé la porte de notre chambre pour la nuit car nous ne souhaitons pas qu’il s’y installe. Aucun problème, il a passé la nuit entre le salon et la salle à manger. Nous ne l’avons pas entendu !
Ce matin, il est venu se faire caresser un peu lorsque je me suis levée et mon mari l’a sorti de nouveau et il a pris son 1er bain de pattes dans le petit torrent près de chez nous, il était content comme tout.
Nous le laissons prendre ses marques. Il est très calme pour le moment.
Il va découvrir petit à petit sa nouvelle région, le voilà aux portes de la Haute Provence, tout près des champs de lavandes en fleurs.
Chacun prend ses marques, on le laisse évoluer comme il veut, tranquillement. Il nous paraît vraiment très gentil.
Voilà les 1ères nouvelles très encourageantes !

 

 

Sergeant en FA:

Eh oui! ils sont ainsi nos chows! Ils aiment manger couchés avec un service à la place, ils préfèrent une assiette à une gamelle, ils choisissent le circuit de leurs promenades, ils ont des heures pour se coucher et pour se lever, ils ont leurs amitiés et leurs inimitiés, et qui n’est pas disposé à se mettre à leur service doit choisir d’acheter un chien, pas un chow.  Nous en récupérons trop, cassés par une éducation rigoureuse, voulue par des humains psychorigides ou qui ont eu la faiblesse de se laisser conseiller par des éducateurs canins dotés de davantage de testostérone que de matière grise.

Tel n’est pas le cas de Sergeant.  Sergeant lui, il va bien dans sa tête même si, à 20 mois, il a déjà changé plusieurs fois d’employés de maison:

  • Acheté chiot comme reproducteur, il n’a pu faire carrière dans se domaine suite à la cessation d’activité de sa maman. Nous croyons savoir de cette première expérience que Sergeant n’apprécie pas de partager la vie des garçons; mais peut être uniquement quand des femelles en chaleur agitent leurs hormones sous sa truffe? En tous cas, en balade Sergeant se montre peu intéressé par ses congénères.

     

  • A l’âge de 9 mois Sergeant a connu une autre famille. Plus question de reproduction, ce sont les opérations dues au sur-type qui ont commencé: en effet, Sergeant souffrait d’entropion très prononcé aux deux yeux et, malgré son jeune âge, impossible d’attendre que son visage soit définitif car il risquait de perdre la vue.
  • 4 opérations se sont succédées pour tailler et rectifier jusqu’à la dernière, un lifting, que Chôc! a pris en charge.

 

Tous ces changements d’humains et de manipulations vétérinaires ont fait de Sergeant un chow très sociable, qui adoooooore vraiment se faire câliner,  brosser, papouiller, y compris par de jeunes enfants.

Par contre, ce que n’aime pas Sergeant, ce sont les chats! même si de ses infections oculaires originelles il a gardé une vue un peu basse (un peu comme si vous rouliez avec de l’huile de vidange sur le pare-brise dit le veto), il les sent. Et il les déteste. Et ce n’ est pas pour jouer qu’il les poursuit. Et 10 mois de cohabitation avec une minette n’y ont rien changé. C’est d’ailleurs la raison de son arrivée à l’asso. Il faut à Sergeant une maison sans chat.

Mais ne sentirai-je pas un Gros Minet?

 

Que dire d’autre de Sergeant?

  • Il n’est pas à l’aise en voiture car à chaque fois ou presque qu’il est monté dans une telle boite à roulette c’était pour déménager ou aller chez le veto. Mais sa FA travaille à changer son point de vue sur ce moyen de transport.
  • Il aime bien aller se balader sans toutefois être un grand sportif. Et c’est préférable, surtype = respiration courte et ligaments fragiles.
  • Peut être parce qu’il voit mal, il n’est pas fugueur pour deux sous: après s’être malheureusement faufilé à travers le portail mal fermé il a fait le tour du pâté de maison et est rentré chez lui. Sergeant est un jeune chien bien tranquille:

Sergeant joue tout seul.

Sergeant va être castré très prochainement et il sera ensuite disponible à l’adoption, pour candidater, cliquez ici:

  • présence d’une chienne souhaitée car Sergeant n’a jamais vécu seul, à défaut, humains présents,
  • maison, ou appartement avec terrasse pour pouvoir commérer.
  • surtout pas de chats
  • enfants (respectueux des animaux) appréciés mais non indispensables.