Archives de catégorie : En famille d’accueil

Loca

Loca a 4 ans et demi.

Il y a longtemps, elle a été stérilisée par ses propriétaires, certainement raison pour laquelle elle n’a pas trouvé preneur via « un journal en ligne d’annonces gratuites » sur lequel elle a été proposée.

Depuis cette époque où ils prenaient soin d’elle elle a été, comment dire…. un peu négligée?

Question à 1000 e:  comment peut-on vivre, en plein centre ville et en appartement, avec une chienne dans un tel état, qui dégage une telle puanteur et  dont l’arrière-train plein de merde -point d’euphémisme pour décrire le sordide de la réalité- souille les meubles et les murs?

Notre FA en tous cas n’a pas pu tenir longtemps dans les miasmes qui émanaient de la pauvre Loca et, dès que le vétérinaire a pu donner un rv,  c’est lui qui, sous anesthésie,  a procédé au nettoyage de la petite bête….. Heureusement car il faut avoir le cœur bien accroché pour découvrir que les asticots, bien à l’abri dans la gangue de crasse et d’excréments, ont déjà niché dans les chairs….

(facture vétérinaire en attente)

Dans quelques semaines il faudra aussi soulager Loca des entropions dont elle souffre. Mais une chose après l’autre.

Maintenant que Loca ne macère plus dans la crasse et les douleurs que cela lui occasionnait,  il faut se préoccuper de son bien être psychologique car c’était une petite chienne dans la crainte et la panique qui était arrivée en FA, en témoigne son regard:

Le vétérinaire a prescrit un produit homéopathique, Nervosyl, et grâce à lui, grâce aussi au temps qui passe et à la gentillesse de Sophie et de Jean, sa FA, Loca se sent mieux.

Sophie: « On dirait que Loca ne connaît rien du tout. Au début elle aboyait à nos chiens, à nous, à une feuille qui tombait… mais tous les jours apportent du progrès. Elle est très en recherche de présence humaine et de câlins. Même si elle n’accepte pas que je touche certains endroits, comme son ventre, elle me fait des bisous. Elle ne veut aussi que manger dans ma main. Elle adore les balades et aujourd’hui elle est entrée en contact avec une chienne fox qui sort de la spa et qui est terrorisée, et tout s’est bien passé. En fait, ce n’est pas qu’elle n’aime pas les chien, c’est qu’elle en a peur car elle ne les connaît pas. Il faudrait qu’elle apprenne la communication avec eux via un chien super doux et calme, qui ne chercherait ni à jouer ni à la monter… Elle apprend vite aussi: le premier jour, on a eu du mal à la faire monter dans la voiture. Pour aller chez le veto, pareil. Et depuis elle y monte seule… en fait, c’est ça, elle ne connaît rien de rien. Par contre je crois qu’elle n’aime vraiment pas les chats, les jours qui passent n’y changent rien…. « 

Vous n’avez pas de chats? pas de chien ou un loulou très calme? vous avez beaucoup d’empathie pour les chows, de patience et de bonté?

Prenez contact, Loca et nous-mêmes étudierons toutes les proposition!

Yoko

16 Novembre 2019

je suis Yoko le petit prince!

Yoko, c’était le rêve de sa propriétaire. Le chow parfait : n’aboie pas, propre, s’entend avec tout le monde, il aime les enfants, et grandit avec eux, il est habitué à la ville, il a du rappel, au parc il joue avec les autres chiens, chez la toiletteuse il est tranquille… Elle ne tarit pas d’éloges sur lui.

Oui mais voilà. Le couple a eu un bébé il y a 18 mois et le petit est hautement allergique aux chiens. Aspirateur plusieurs fois par jour, hygiène de la maison et de Yoko, qui sera tondu court pour réduire le pelage, tout est tenté. Malheureusement, rien n’y fait, et la désensibilisation ne peut être entreprise sur un enfant aussi jeune.

Oups! la toiletteuse a tout coupé!

Alors, la mort dans l’âme, elle nous a confié Yoko « Vous me jurez qu’il sera bien hein?« . Oui nous le jurons. Yoko n’ira que dans une famille qui sera à la hauteur de son ancienne famille.

Alors depuis une quinzaine de jours, Yoko, 3 ans, a rejoint une de nos familles d’accueil, et nous confirmons sa grande délicatesse et sa gentillesse.

Accueilli par Baileys et son traditionnel « Grrrr! m’approche pas toi, j’en ai maté des plus gros que toi!« , vitre transformé en « Hey! finalement t’es sympa, viens on joue!« , Yoko n’a montré aucun signe d’agressivité. Non, il a bien senti qu’il y avait baleine sous caillou, et lui, il préfère fuir les embrouilles.

elle craint Baileys!

Ensuite il y a eu les chats… il n’avait jamais rencontré de chat! D’abord très intéressé par ces petits machins moustachus, après un « mmouaaaahouuu » menaçant, il a, là aussi, compris que ces petits trucs pouvaient être une source d’embrouilles, et il préfère désormais les éviter. Oh il les regarde traverser la maison, venir près de lui. Mais il n’y touchera pas!

Passez, passez, moi les petits chats ça m’intéresse pas

Alors du coup, il préfère réclamer des Vache-qui-Rit et des câlins aux humains. Timidement d’abord, il est comme ça Yoko, tout en douceur. Il s’approche pour réclamer qu’on lui gratte la tête, puis tout le corps, et si vous arrêtez, il gratte avec sa patte pour dire « Encore! encore! ne t’arrête pas, j’aime les câlins!« .

allez, viens, on fait des câlins!

Yoko sera castré le 20/11 et après quelques jours d’antibios et d’anti-inflammatoires, il sera disponible pour sa future famille.

Envie de chouchouter notre petit Yoko? Alors il ne vous reste qu’à remplir le formulaire qui se trouve ici!

 

Guss

14 novembre:  » Gass est toujours aussi adorable.

Quand elle a besoin de caresse elle vient et gratte nos jambes afin de recevoir son quota de tendresse. Elle est super attendrissante.

Elle est douée pour monter la garde 😉

Elle a prit sa douche, elle s est laissée faire, elle n’a pas bougé et elle a apprécié je pense.

Je lui ai fait voir le pulseur, Nouky a servit de modèle pour la rassurer.

Elle aime pas forcément mais se laisse faire.

Ses petites oreilles se soignent doucement. »

10 novembre: Des news de Guss by Sophie de Normandie:  » Tout va bien pour Guss, Nouky est content d’avoir une copine.

Guss est vraiment une chienne adorable elle recherche les caresses, aime notre présence et les ballades en forêt.

Elle veut aller voir nos chats mais eux ne sont pas forcément d’accord. Il faut qu’ils apprennent à ce connaitre.

Je lui donne du riz et des croquettes pour ses problèmes intestinaux (diarrhée consécutive à l’abondance et eu changement d’alimentation, ndlr), j’ai l’impression que ça va mieux. »

 

 

9 novembre: Guss a quitté Sophie, sa FA du sud, pour une autre FA et une autre Sophie, en Normandie cette fois.

Voyage en train avec Arnaud, voyage en voiture avec Sylvie, bref passage au Pays des Langues Bleues, re-voiture avec Alain: bilan? Guss est parfaite! Sociable, adaptable, une compatibilité chiens et chats confirmée, une santé qui s’améliore grâce à un appétit d’enfer, le bout des oreille s’assainit, TOUT VA BIEN!

Dans sa nouvelle FA, il est prévu que Guss goûte aux joies du bain; encore une nouvelle expérience pour Guss!

A suivre ….

 

ARRIVÉE DE GUSS A L’ASSO

Contrairement à ce que son prénom laisserait supposer, Guss est une fille.

Elle est arrivée dimanche en FA suite à d’énormes difficultés familiales.

C’est une petite chienne amaigrie et affamée que nous avons récupérée, non du fait de sa maîtresse qui a cru pouvoir la garder en la confiant temporairement à un « ami » qui gère une pension canine, mais du fait de cet homme qui n’a pas pris la peine de la nourrir.

Hébergée en box depuis quelques mois, parmi les animaux de ferme et les poules, le bout des oreilles de Guss n’est qu’une plaie; fort heureusement, selon le veto vu aujourd’hui pour les vaccins, c’est sans gravité et quelques soins locaux feront tout rentrer dans l’ordre.

Des soins locaux et de bonnes gamelles que Guss avale coup sur coup sans sourciller et qu’elle redemande le soir avant d’aller se coucher.

A ce rythme, Guss retrouvera vite les kg perdus!

 

Que nous dit sa FA de Guss?

« Vraiment, c’est une chowchotte zéro défaut! il n’y a rien à redire, aucun bémol à apporter à sa description. Elle est d’un contact facile, nous l’avons promenée et elle ne tire pas en laisse, en voiture elle ne bouge pas, chez le veto elle s’est laissé faire. Elle adore qu’on la brosse.  Elle est compatible chiens, mâles et femelles et aussi….chat! Elle n’a pas du tout fait attention à mon vieux minou. C’est vraiment une très gentille chienne, avec un regard d’amour »

Guss, Ming et Mandchou

Ajoutons que Gass connaît les enfants puisqu’il y en avait beaucoup dans sa famille.

Elle a eu 8 ans au mois d’août.

 

Si vous souhaitez adopter Guss, prenez contact!

 

Jaï Shan Blue

02 novembre: N’ayez pas peur des liftings lorsqu’ils sont nécessaires: le chow est beaucoup mieux après, physiquement et psychologiquement et de plus le poil repousse assez vite; voici Jaï 5 semaines après l’opération:

25 octobre: Un mois après le lifting, ce fut le jour des retrait des fils.

Durant ce dernier mois, Monika, la FA de Jaï trouve que la petite chienne a beaucoup progressé dans le contact avec l’humain. Certainement du fait qu’elle voit enfin!

De ses difficultés de vue Jaï a gardé un port de tête un peu particulier, la truffe en l’air pour tenter de voir sous la visière du pli de peau… Fort heureusement, contrairement à Paco,  la cornée n’a pas été touchée par toutes ces années d’infection et apparemment, Jaï voit clair.

 

 

 

Arrivée de Jaï Shan à l’asso et en FA

Après un voyage de plusieurs heures qu’elle a effectué calmement, assise dans sa cage de transport,  refusant de descendre aux haltes, car peu habituée des aires d’autoroute et de la société des hommes, ses grosses pattounes bien jointes et le menton levé pour distinguer, sous ses lourdes paupières, un peu de ce qui se passait au dehors, Jaï Shan Blue, 5 ans et demi, est arrivée chez Monika et Pierre, les adoptants de Léo et seule FA en mesure d’héberger une chienne en chaleur.

Car Jaï Shan Blue a commencé ses chaleurs le jour où elle nous a été confiée. Il fallait donc attendre environ 3 longs mois avant de pouvoir la stériliser, 3 mois à passer sans mâle entier et sans fifilles non plus, car rien de tel qu’une chienne hormonée pour semer la zizanie dans un groupe de chien(ne)s….

Arrivée chez Léo

Il fallait aussi attendre que Jaï Shan soit un peu moins craintive.

Oh! une crainte sans agressivité. Une crainte qui s’exprimait par une fuite calme, une fuite tranquille, pour ne pas se cogner dans les divers obstacles qui encombrent une maison, meubles, portes fermées, Léo couché…

Car Jaï Shan Blue est une gentille, une très gentille.

Quel bonheur pour Monika le jour où elle a pu la serrer dans ses bras!

Avec Léo, le courant passe bien, même s’il s’est montré un peu déçu, au début, que Jaï ne comprenne pas ses invitations au jeu.

Au bout de quelques semaines il en a pris son parti.

C’est en juin que nous avons pu commencer les soins de Jaï car la voiture sans cage de transport et la confiance en Monika, posaient un peu moins problème:

Nous avons commencé par les entropions des quatre paupières mais il est vite apparu que si Jaï commençait à être soulagée, notamment de ses infections récurrentes grâce aux antibiotiques, ce ne serait pas suffisant et qu’il faudrait y revenir, peut être durant la stérilisation:

Visite ophtalmo Milly

Entropion Blue

Visite ophtalmo Milly

Puis, en août, ce fut la stérilisation et là, notre (autre) vétérinaire à considéré qu’il ne servirait à rien de tailler encore les paupières, qu’il fallait faire un lifting, et que ces deux opérations, longues, ne pouvaient être faites au cours de la même anesthésie:

Ovario Jan Shan + medocs

Heureusement, Jaï Shan s’est parfaitement bien remise des deux premières anesthésies et même si à chaque fois, pour nous, c’est angoissant, il fallait impérativement prendre la décision de la soulager définitivement (ou presque car une correction sera peut être à prévoir une fois que la peau aura pris sa place définitive)

Lifting Jaï Shan

Effectivement, cette opération s’imposait!

Quelques jours après,  Monika: « Jaï va parfaitement bien, elle me regarde droit dans les yeux, avec du sérieux et de l’amour.                              La cicatrisation est parfaite. Tout est propre. Le vétérinaire souhaite enlever les points 3 semaines après l’intervention.
La chose remarquable c’est son regard. Profond. Très profond, et sérieux.

Dans quelques mois, tout comme Paco qui a subit la même opération, Jaï Shan Blue, retrouvera sa jolie tête et sa jolie fourrure.

Mais en plus, elle VERRA!

Pour le bonheur de Jaï Shan et faciliter son adaptation à sa nouvelle famille, nous préférons qu’un chien, mâle ou femelle peu importe mais surtout calme et sociable,  soit déjà présent dans le foyer.

Sa compatibilité chats inconnue

Vous pensez pouvoir faire le bonheur de Jaï Shan Blue? remplissez le formulaire d’adoption!

 

Pongo

Pongo dans sa FA:

 

 

18 novembre: Pongo a deux mois et il est de plus en plus mignon et espiègle.

17 octobre: Bien sûr Pongo est tout mignon avec sa petite bouille.

Mais la gentillesse de Walter, sa tendresse protectrice  ne devrait pas laisser indifférent.

Pongo a trouvé en Walter un papy gâteau!

 

12 octobre: Pongo fête son premier mois dans le monde:

Je s’rai informatichien!

 

ARRIVÉE DE PONGO A CHOW AU COEUR

 

Pongo est né dans la nuit du 10 au 11 septembre 2019 alors que sa maman Kitty, qui  avait été trouvée errante et était en fourrière.

Kitty n’a pas été réclamée.

La fourrière nous les a confiés, elle et son chiot, et tous les deux ils profitent des bons soins de Laure et de Patrick.

La crainte que Pongo ne survive pas s’éloigne au fil des jours, la seule chose que nous ignorons encore est si Pongo est ou non croisé. . .

Devant les nombreuses demandes d’adoption qui nous sont adressées et parce que Pongo doit passer encore de nombreuses semaines auprès de sa maman,  exceptionnellement, nous annonçons que Pongo est réservé,  il rejoindra sa famille courant décembre.

Mais sa maman Kitty attend toujours sa famille pour toujours.

 

Je suis bien réveillé!