Archives de catégorie : En famille d’accueil

Kitty et son chiot

Kitty et Junior dans leur FA:

 

19 septembre: « On a passé la journée toutes les 2, elle est très câline, les caresses ont du lui manquer; Elle vient poser sa tète sur mes genoux pour que je m’occupe d’elle.

Le petit a perdu un peu de poids, rien de dramatique, je vais biberonner cette nuit. Il tète, mais je pense qu’elle n’a pas de lait, mais elle s’en occupe après le biberon, elle le nettoie.

Elle fait fête à Patrick, il est rentré dans ses bonnes grâces depuis
qu’il est allé la chercher à la clinique veterinaire, où elle a fait
l’unanimité, ils ont tous fondu devant mademoiselle.

Bon tout va au mieux et devrait s’améliorer dans les jours à venir. »

Ici commence l’histoire de Kitty avec Chow au Cœur

 

Nous vous avions promis une bien jolie histoire, la voici.                    Bien jolie car le hasard n’existe pas et la rencontre entre Kitty et  Chôc! signifie que la déesse Fortune s’est désormais penchée sur la petite chienne pour changer son destin.

Mercredi 11: septembre, Natalie, l’adoptante de Lelion, croisé chow chow trouvé errant il y a quelques années, accompagnait une amie dans une démarche d’adoption au refuge de Pau.

Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une chowchowtte dans la partie fourrière!

Aussitôt prévenus, nous prîmes contact et c’est sans difficulté aucune que la SACPA, qui gère les lieux, nous autorisa à récupérer Kitty, chowchowtte de 6 ans, trouvée errante 8 jours avant et non réclamée. « Ce que vous ne savez peut être pas, c’est que cette nuit elle a eu un chiot. »

Un chiot de moins de 24 h, à la mère épuisée par l’errance et le manque de nourriture, qui a mis bas toute seule, dans des locaux qui ne sont pas prévus pour être une nursery, c’était pas gagné…..

C’est Laure, qui, par le plus grand des hasard, est la plus proche de la fourrière, 200 km.  Heureusement car elle est aussi la plus expérimentée d’entre nous en matière de naissance et, répétons-le, on ne s’improvise pas naisseur.

14 septembre: Laure est allée chercher Kitty et son chiot sitôt le délai de fourrière passé. Le petit avait 4 jours, il avait froid.

Très vite des nouvelles nous parviennent:

Laure:  » C’est un mâle. 540 gr à 4 jours, c’est bon. Il tête. Je verrai ce soir s’il prend du poids. Il avait faim. L’ennui c’est qu’il est bourré de vers et Kitty aussi. Je peux pas donner de vermifuge avant qu’il ait 15 jours« .

« Le petit a pris 40 gr, ça se passe bien »

C’est pour Kitty que les choses vont plus mal. Elle est de plus en plus fatiguée et fiévreuse, elle continue à perdre du sang, il est plein de pus.

Lundi 16:  Echographie: une masse envahit son utérus. Un chiot mort? du placenta? autre chose? le vétérinaire décide d’opérer en urgence.

C’est du placenta que Kitty n’a pas pu évacuer et qui pourrit dans ses entrailles.

facture métrite Kitty

Après l’épreuve de l’abandon, de l’errance, de la faim, de la fourrière, de la naissance, on peut dire que Kitty,  maintenant seule et malade dans une cage chez un veto est une battante!  peut être aussi veut-elle retrouver son chiot et est-ce cela qui la fait tenir, se réveiller, reprendre des forces?

18 septembre:  » Hier soir elle était encore bien dans le gaz mais aujourd’hui  elle a retrouvé son chiot. Le véto m’a prescrit un vermifuge. Kitty est tellement bourrée de vers que ce serait pire de la laisser ainsi que de lui en donner. Tous ces vers doivent beaucoup les fatiguer elle et lui »

Et c’est une maligne! elle mange la Vache qui Rit et me laisse les deux cachets! Et puis tout compte fait, le poulet c’est mieux que les croquettes »

Allez, bien que ce ne soit pas gagné, on va espérer que ce petit signe de gourmandise soit un bon signe pour la santé de Kitty et qu’elle sera en mesure de trouver une famille, aimante et pour la vie cette fois, dans les mois à venir.

Alors que dire d’elle?

« C’est une gentille. Obéissante, Douce.  Elle avait peur de Patrick mais du coup c’est lui qui lui apporte à manger et ça va bien mieux.

Elle ne sait pas marcher en laisse.

Quand elle a vu les enclos au fond du jardin, elle y est allé et
s’est couché dans la niche, comme chez elle….

Je peux déjà dire pas ok chats. Quand un est passé ce matin
devant le portail, elle était folle furieuse.

Avec les autres chiens, mâles, femelles petits et grands pas de problème, elle chercherait plutôt leur compagnie, tant que personne ne s’approche de son petit, sauf moi. Elle me fait la fête quand je vais passer du temps avec elle dans le bureau. »

Quant à son chiot, il est trop tôt pour le proposer à l’adoption. Déjà il doit vivre…. Ensuite nous devons avoir une idée s’il est chow au croisé. Pour le moment, il vit, paisible, laissons-le à ses rêves….

 

 

Oréo

13 septembre: Les amies de Natacha ont offert une séance d’ostéopathie à Oréo, il nous raconte son expérience avec Oriane Huth:

https://fr-fr.facebook.com/HuthOsteopathieAnimale/

« Alors comment vous dire… une séance d’ostéopathie c’est le pied!!! 1h00 installé confortablement à me faire papouiller en regardant la TV whaou ! nickel !… j’ai même fini par ronfler… je me suis complètement relâché !!! Voilà la constatation de la madame : rien de méchant… l’estomac et le foie figés, tendu au niveau du dos… pas besoin d’une autre séance… maman a tout de suite vu un changement: j’ai moins de gaz! 😜quel bonheur pour elle !!!

Ce soir j’ai goûté un gnocchi et une crevette 🦐 miam miam!

Sur ce je vous fais plein de bisous sur les truffes! 

 

09 septembre: Oréo est retourné voir le veto pour faire un point sur son traitement dermatologique….

J’ai troooop peur…..

 

On continue la cortisone et les antibios par mesure de précaution mais l’aspect de Oréo est franchement meilleur;  ses poils repoussent bien et il a atteint un poids, 28 kg, proche de ce qui sera certainement son poids de forme.

Une opération de l’entropion, au moins d’un œil, sera certainement à prévoir puisque l’oeil droit coule et que deux vétérinaires partagent le même diagnostic.

Au moral, c’est un chien absolument câlin et adorable dont Rocky le chat continue malheureusement d’avoir peur. Nous espérons tous que les froidures revenues et le confort du coin du feu aidant, les deux compères finiront par se tolérer.

 

 

28 août: Depuis quelques jours Oréo est chez Natacha, ses léonbergs et ses chats. Et?

Et si avec les léos tout va bien…

Jeux de chiens

jeux de chiens, bis… l

…. l’entente avec les chats dépend aussi du chat et donc, avec Alf, tout va bien, mais avec Rocky, c’est plus problématique car il est plus sauvage et il fuit. Donc Oréo le course, normal.

Natacha n’est pas très inquiète car elle connaît bien la nature de son chat et elle sait qu’il arrive aussi à ses léos de le courser. Il s’en va quelques jours, puis il revient….

Elle a décidé de laisser du temps au temps….

Oréo et Alf

 

Août 2018: Mila.

Mila, août 18

Août 2019: Oréo.

Oréo, août 2019

 

Pas plus que Mila ne s’appelait Mila, Oréo ne s’appelait  Oréo.

D’ailleurs s’appelait-il de quelque nom que ce soit ce pauvre chien famélique, assoiffé et miteux que les voitures évitaient sans qu’aucun conducteur n’ait l’idée de s’arrêter pour secourir la pauvre vie qui s’en allait?

Tous sauf Natacha.

Natacha a accepté de croiser le regard du pauvre chien et elle y a vu tant de détresse que détourner les yeux aurait été un crime impardonnable pour sa propre conscience.

Doucement, l’Inconnu, exténué, est monté dans la voiture.

D’abord à boire et à manger pour l’Inconnu.

Puis trouver une asso qui saurait comment gérer la situation; évidemment, vu la race, c’est Chow au Cœur que Natacha a contacté.

A la manœuvre cette fois, Isabelle, Didier, Sandrine, Joël. Tous ont fait leur part dans cette chaîne de solidarité qui s’est mise en place de façon très organisée pour venir en aide à l’ Inconnu.

Lequel  mangeait, jouait,  souriait….  ce sont ses dents bien blanches entre ses deux mâchoires noires lui ont mérité le petit nom d’ Oréo.

Oréo traité contre les puces et autres parasites, par deux fois car une seule prise d’anti-parasitaire n’avait pas suffit!!! …

Oréo lavé et relavé au Douxo Pyo pour traiter les lésions de la DAPP….

Oréo câliné pour lui faire oublier sa vie passée…

Les câlins, c’est Didier

Puis Oréo identifié, lui qui ne l’était pas, et castré…

Oréo a aussi profité de l’anesthésie pour subir une rhinoscopie car des éternuements répétés nous avaient fait craindre la présence d’un corps étranger dans les sinus et….bingo! deux épillets!

( pas encore vacciné car le vétérinaire l’a trouvé trop faible tout encaisser d’un coup…)

Facture Oreo Asso ChowChow

Oréo a plus d’un an car toutes ses dents sont sorties. Guère plus.

Oréo est un TRÈS gentil chow, sociable avec les humains et les chiens.

Avec Gucci, Jewenn et Noisette

Il semble aussi indifférent aux chats….

Oréo qui mange, mange, mange comme il n’a probablement jamais mangé.

Sa vie d’avant, nous sommes dans l’impossibilité de la connaître et nous ne souhaitons surtout pas rencontrer les misérables responsables de son état avec leur cortège de justificatifs immuables: pas de travail, pas d’argent, malades, trop d’enfants, pas de temps….. mais QUI vous a obligé à prendre un chien? voire deux? voire des chats et des lapins et quelques volailles en plus?

Sa vie de maintenant nous intéresse bien plus.

Oréo va partir en FA chez Natacha, la personne qui l’a trouvé et qui a eu le coup de foudre pour ce petit être en souffrance.

Nous allons l’aider à le remettre sur pieds et comme Oréo ne semble pas souffrir de pathologies particulières, dans quelques semaines ou mois, tout comme la jolie Mila,  il deviendra le beau chow chow qu’il n’aurait jamais du cesser d’être et que son poil bien noir laisse déjà entrevoir.

Après? tout dépendra surtout de sa compatibilité chats. Car il y en a deux chez Natacha.

Son adoption dépendra aussi de l’accueil que lui fera le couple de léonbergs, mais de ce côté là, peu d’inquiétudes, tout le monde est sociable.

Alors, à suivre!….

 

Alaska

1 er août: « Alaska elle se porte bien. 

Je lui met une culotte, qu elle accepte,  j ai plus de facilité à lui mettre et l enlever que mon conjoint. (Pour cause de chaleurs ndlr)

Alaska au bain

Elle est amoureuse d un chow chow mâle dans notre village, pourtant pas social avec ses congénères, il se prénomme Louma, mais c est les chaleurs qui parlent et nous faisons bien sûr attention  »

22 juillet: Flûte et zut! la stérilisation prévue pour le 26 juillet n’aura pas lieu. Dimanche dernier Alaska a commencé ses chaleurs.

Il faut compter deux mois à 3 mois à compter du 20 juillet pour pouvoir la stériliser.

Avantage: il fera moins chaud pour subir une anesthésie et Alaska sera tout à fait en confiance.

Inconvénient: Ouh! la! la! les promenades vont se transformer en galère! Courage Aurélie! c’est la dernière fois!

 

 

08 juillet: L’entrainement se poursuit! Aujourd’hui marché et  restaurant!

7 juillet:  Un mois qu’Alaska  a changé de famille et LE gros progrès attendu est arrivé: Alaska a accepté de monter en voiture!

Comment? d’abord sur des caisses posées à l’arrière de la voiture,  (30 minutes de négociation pour  monter dessus) et puis hop! une Vache qui Rit pour motiver et un saut dans le coffre!

Alors pour la récompenser et la motiver pour recommencer, direction un lieu propice à une ballade sympa:

Alaska a bien profité et après ces émotions, dodo dans la chambre des parents pour y rêver à de nouvelles promenades.

 

Alaska, 3 ans.

Naïvement, sa maîtresse qui était contrainte de se séparer d’elle avait proposé de la céder sur « un support internet d’annonces gratuites » que nous ne nommerons pas…

Oups! elle n’en n’est pas revenue du nombre de traîne-savates qui ont pris contact pour adopter sa chowchotte! Qu’ Alaska soit cédée qu’avec beaucoup de restrictions (à une femme, sans enfants) n’émouvait personne. Et pourquoi en aurait-il été autrement puisque de toute façon Alaska aurait terminé attachée dans le fond d’une cour, sans voir ni homme ni femme, hormis pour apporter quelquefois des restes de cuisine ou un mâle au moment des chaleurs…

Lassée des « elle est pas stérilisée au moins votre chienne hein?« , « Elle a déjà fait des chiots? » c’est avec soulagement qu’elle a accueilli la prise de contact de l’une de nos adhérentes, séduite par la photo d’Alaska, mais un peu inquiète des conditions mises à sa cession: pourquoi Alaska ne pouvait-elle vivre qu’avec une femme sans enfants? serait-elle agressive? cette possibilité inquiète toujours les gens « normaux », ceux qui veulent vivre tranquillement chez eux avec un chien de famille….

Pour rassurer les deux parties, il fut convenu qu’Alaska serait cédée à Chow au Cœur:

  • notre adhérente et sa famille était ainsi assurée de pouvoir bénéficier de notre réseau s’il advenait des difficultés imprévues
  • son ex-maîtresse était rassurée sur le sérieux de la famille qui adoptait Alaska puisque de toute façon, via Chôc!, la stérilisation est obligatoire.

Alors, qui est Alaska et pourquoi tant de précautions?

Achetée à l’âge de 11 mois dans un coin perdu des Ardennes, Alaska s’était tout de suite montrée très craintive et,  en deux ans de vie commune, la petite chowchotte n’avait accepté de contact que de sa maîtresse et de sa fille, déjà adulte. Les enfants, Alaska n’en connaissait pas, aussi, par précaution, sa maîtresse préférait les éviter; trop turbulents, effrayants, le courant risquait de ne pas passer….          Voila tout.                                                                                                      Les raisons de la séparation? un changement de vie. Appartement. Longues journées de travail. Craintive comme elle la connaissait, sa maîtresse craignait de ne pouvoir trouver personne pour sortir Alaska le midi, et surtout pas son conjoint qui ne parvenait pas à l’approcher.

…………………………………….

Voilà 3 semaines qu’Alaska vit chez Aurélie, son compagnon, Teddy, et leur petite fille de deux ans, Yzeline.

« Un homme? une fillette? mais dans l’annonce il était dit qu’il fallait une femme sans enfant? »                                                                                                              Certes.                                                                                                                                          Si nous n’avions pas connu Aurélie et a famille, nous n’aurions pas cautionné cette adoption.                                                                                                Mais il y a des personnes qui « parlent chow »…. et d’autres qui « parlent chien », ou qui ne parlent rien. Cela n’en fait pas de mauvaises personnes, ils peuvent même être formidables à bien des égards, mais ils ne comprendront jamais rien à un chow chow.

Aurélie et les siens ont eu un chow, Dalko, …. très chow. Humeur ombrageuse, dent facile.                                                                                    Aurélie a rencontré son compagnon et n’a pas abandonné son chien pour autant, au contraire, ce dernier a appris à connaître et apprécier Dalko.                                                                                                                     Puis leur petite fille est née et l’idée ne les a pas effleurés d’abandonner leur chien, au contraire, ils ont appris au bébé à respecter Dalko, à l’éviter, à ne le caresser qu’en leur présence et s’il le souhaitait, à ne pas jouer bruyamment près de lui, à le laisser tranquille.                                                                                                                              Selon nous, rien ne s’opposait à ce qu’une famille si rompue au caractère du chow ne puisse adopter la petite chienne dont la photo les avait fait craquer….

De fait, le soir même du jour où Alaska est arrivée chez eux, elle a semblé assez à l’aise avec tous, et, incroyable! particulièrement avec Teddy.

Les pleurs d’ Yzeline l’inquiètent un peu, mais lorsqu’ Aurélie se lève la nuit pour aller réconforter l’enfant, Alaska en profite pour lui piquer sa place dans le lit…

Pour les balades, après avoir fuit le moment où il fallait mettre la laisse ou le harnais, désormais elle est ravie de ces moments de complicité au cours desquels elle peut lire les SMS déposés par les autres chiens du quartier.

Un seul point noir pour le moment: la voiture. Impossible d’y faire grimper Alaska! nous pensons qu’elle associe la voiture à des expériences déplaisantes, de vétérinaire peut être, ou d’abandon, et qu’elle veut se rassurer en restant sur la terre ferme, les quatre pattes bien posées dans un périmètre qu’elle connaît.                                  Du coup Alaska n’est pas encore stérilisée car il serait dommage de la contraindre à monter en voiture pour un voyage aussi déplaisant et qui retarderait à coup sûr son apprentissage de ce moyen pour aller balader. Il reste tout le mois de juillet pour l’habituer gentiment avant qu’il faille impérativement la conduire chez le vétérinaire….

Alors, Alaska en famille d’accueil ou adoptée?

Alaska fait la fofolle

Jeu avec Aurélie

Réponse après la stérilisation, promis!

 

 

 

Walter

09 septembre:  Nouveau rv veto pour Walter dont l’état de l’oreille c’est un peu amélioré sans pour autant être satisfaisant.

Selon la vétérinaire « les otites chroniques, ça n’existe pas, il faut trouver le bon antibiotique« .

Espérons pour cet adorable chien à qui la vie n’a pas fait de cadeau jusque là…

Ah! bonne nouvelle, Walter a pris 1 kg.

Otite Walter (2)

12 août: Une semaine après son arrivée en FA nous avons la confirmation que Walter est un chien adorable, zéro défauts, il est même compatible chats.

Hier ce fur séance toilettage, qui lui a fait un bien fou!

Et aujourd’hui séance véto:  Walter a du poids à prendre et les otites, non soignées depuis la nuit des temps, risquent d’être un problème chronique.

Le point positif:  malgré la douleur Walter se laisse hyper bien soigner, il est dans une confiance absolue envers les humains.

 

03 août, 1 h du matin, une aire d’autoroute du côté de Narbonne: Michèle et Jacques, les adoptants d’Elsa, attendent le camion qui, chargé de chiens, doit arriver du fin fond de l’Espagne. Ils sont arrivés à 22h pour le cas où il serait en avance.

Mais ça n’arrive jamais car du retard est vite pris lorsqu’il faut charger des chiens dans divers endroits, parfois en déposer auprès d’un autre transporteur qui fait un autre circuit, lorsqu’il faut satisfaire aux contrôles sanitaires ou douaniers.

Les heures passent.

Le camion arrive à 4h.

Walter est épuisé car il est en route depuis le vendredi matin. Il a besoin de se soulager, un chow ne faisant pas dans sa cage de transport.

Michèle et Jacques aussi sont épuisés. Ils font faire un petit tour à Walter, lui proposent à boire et il faut continuer. Direction Laure et Patrick, sa FA, dans l’Ariège.

Le camion et les chiens eux, continuent vers la frontière italienne, où vers la vallée du Rhône pour remonter vers la Suisse et l’Allemagne. Ces transports sont mensuels, le plan de transport bien rôdé, les arrêts prévus, les impondérables acceptés avec professionnalisme…

8h chez Laure et Patrick: Café, brioche, eau, croquettes. Chacun se restaure de son mets préféré. Michèle et Jacques repartent pour 2 h de route. Walter découvre son nouveau lieu de vie, Laure et Patrick le découvrent lui, Walter:

Laure: « C‘est un chien tout doux ! il a mal au ventre je suppose que c’est à cause de son voyage.

Il a pris la crème de gruyère tout doucement.

Il recherche les câlins, il a tendance à aller plus vers Patrick, qui 
est ravi !

Pas de problème avec les autres chiens petits ou grands.

Un gros toilettage nous attend dans la semaine, et surement le véto pour 
vérifier son oreille qu’il tient pliée. Otite? cassée?

Je ferai le test chats très vite. »

 

 

Walter a 10 ans et il est en Espagne, dans une pereira.

Voici ce que nous en dit Yolanda, la jeune femme qui nous a prévenues de son existence:

« Walter était avec son propriétaire depuis 10 ans. Le propriétaire l’a maltraité et ne l’a jamais voulu. Walter n’est jamais rentré dans une maison….  Au bout de 10 ans,  son propriétaire a décidé de l’emmener au refuge en disant que Walter  était agressif. C’était une excuse comme une autre pour se débarrasser de lui.


Walter n’a jamais eu d’affection, mais c’est un très bon chien.
Au refuge, ils ont crû le maître de Walter et ils n’ont rien fait pour le faire adopter, ils l’ont laissé à l’abandon avec l’intention de l’euthanasier. 


Mais je savais que ce n’était pas vrai, que Walter n’était pas agressif. 
Je connaissais son histoire et j’ai commencé à la diffuser.                                 Je crois en lui »

Nous avons commencé à payer pour ses soins (Walter souffre d’un otite chronique dans une oreille dont nous allons le soulager, 172 e) ….

L'oreille de Walter

…. et sa pension (90 e) et Walter devrait arriver en France dans les semaines qui viennent.

Après un passage en FA en France pour contrôler sa sa santé et s’assurer de ses compatibilités, il sera possible d’adopter Walter.


Walter est un chow qui malgré sa vie sans amour est d’un contact facile:

Walter au refuge

Walter et un copain

Si vous voulez être celui qui fera oublier à Walter son triste passé, remplissez la demande d’adoption:

Demande d’adoption

Opium

07 juillet : « Voilà les débuts de Monsieur Opium dans la série « J’entre et je sors quand je veux » !!!  Ce que la pluie n’a pas réussi à faire, la chaleur persistante y est arrivée. Hooly a eu un mini coup de chaleur et s’est enfin résolue à passer du temps à l’intérieur. Quand Petitou, lassé d’attendre au bout de 3 heures, a vu qu’elle ne ressortait pas, c’est lui qui est entré, lui a fait des léchouilles, puis est ressorti, et ce à de nombreuses reprises.
Ce n’est pas LE progrès majeur, mais c’est une véritable avancée (sans mauvais jeu de mots) !!! »

30 juin : Opium continue son apprentissage auprès d’Hooly. Aujourd’hui au programme, séance de jeu 🙂

Jeu avec Hooly

22 juin: Désormais Mr Opium s’aventure un peu dedans mais…. c’est Hooly qui a tendance à copier sur lui et à rester dehors! Ha! ha! ha! Les mauvais comportements sont bien plus faciles à imiter que les bons…

Mais Chantal est  toujours confiante car Opium est désormais très heureux de la voir apparaître au rdc, il sprinte tout joyeux dans le jardin, incite Hooly au jeu et plus aucune crainte ne se lit dans son regard… les progrès sont insensibles mais constants!

05 juin: « Il est rentré! »

Que cette nouvelle fait du bien! Nous ne nous étions pas trompées en pariant sur le mimétisme et l’exemple donné par Hooly.

« Depuis quelques jours je voyais bien qu’il mettait ses deux pattes avant sur le bord de la porte fenêtre, qu’il trépignait en battant de la queue. Ce soir la pluie l’a peut être décidé… Hooly est couchée contre le canapé, lui il va, explore, renifle…. je ne bouge pas pour ne pas l’effrayer…. »

Il aura fallu 3 semaines, finalement ce fut assez bref; les progrès seront constants désormais…

 

« Bonjour, nous prenons contact avec vous car nous avons un chow de 10 mois et nous ne parvenons pas à l’approcher, ni à le faire rentrer à la maison, ni même à le faire s’abriter lorsqu’il pleut. Impossible évidemment de le brosser et si un jour il est malade il sera impossible de l’emmener chez le veto ou de  lui faire des soins. Nous pensons qu’à son âge, entre des mains plus expérimentées que les nôtres, Opium a des chances d’évoluer« .

Bien qu’habitués des excuses bidons en tout genre pour larguer son chien, après une conversation avec l’humain d’ Opium,  nous n’avons pas douté de la difficulté du cas, aussi c’est avec beaucoup de doutes que le 11 mai nous sommes allées tenter de « capturer » Opium.

Opium, que Sophie a immédiatement baptisé « Bébé Sauvage »….

Inutile de chercher à incriminer ses ex, ils ont tout tenté pour approcher Opium, seuls, car grâce à Dieu, le côté inapprochable d’ Opium lui a évité d’avoir affaire aux éducateurs canins qui sur les chows font le plus souvent plus de mal que de bien. « Si vous ne pouvez pas l’approcher on peut rien faire » autre variante de « si vous ne pouvez pas lui mettre une muselière, on peut rien faire » que nous avons déjà entendu…. Ben, si on pouvait en quoi on aurait besoin d’un « éducateur canin »? lorsqu’il ne s’agit plus de faux problème, en cas de vraie difficulté comportementale, il  n’y a le plus souvent plus d’abonné au numéro qu’on a demandé…

Bébé Sauvage, c’est finalement sa famille qui l’a « capturé », l’incitant à rentrer dans la maison avec une friandise et refermant la porte derrière lui. Et là….. nous avons compris qu’ils ne se soient pas astreints plus souvent à cet exercice. Opium était TÉTANISÉ! figé sur ses 4 pattes raides, la queue basse, le regard perdu… aucune agressivité mais un terrible blocage. On n’achète pas un chien pour vivre ça, pour voir ça…. quelle frustration….. la dame a doucement passé le harnais, nous avons tracté Opium jusqu’à la voiture, l’avons hissé, poussé aux fesses….il n’a plus bougé durant les longues heures de route, s’il avait pu se retenir de respirer, il l’aurait fait.

Mais qu’à pu vivre Opium pour être ainsi, à 10 mois? la cause est à rechercher dans sa génétique ou son passé avant l’achat puisque le jour de l’acquisition, rentrant tous fiers avec Opium dans les bras, celui-ci à peine posé à terre a filé à l’autre bout du jardin et n’a plus pu être approché sans créer chez lui une véritable terreur.

Nous voici donc arrivées à destination avec « Bébé Sauvage ».

L’idée:  sociabiliser Opium par l’exemple.

Pour cela il fallait une chienne équilibrée et expérimentée ainsi qu’une humaine disponible et bienveillante:  Hooly et Chantal ont accepté de relever le défi!

Alors c’est parti!

Bébé Sauvage a été descendu de la voiture, tracté dans le salon, tout  comme au départ: TÉTANISÉ! figé sur ses 4 pattes raides, la queue basse, le regard perdu…. quand est apparue Hooly! avez-vous déjà vu un chien sourire? et bien Opium a souri! Son panache s’est redressé, son regard s’est illuminé, ses muscles se sont détendus. Durant les heures qui ont suivi, Opium a beaucoup reniflé Hooly, qui s’est laissé faire, comprenant la détresse du chiot.

Une semaine a passé.

Opium ne semble pas du tout affecté par son changement de domicile, il mange bien, il reste dans le périmètre d’Hooly, l’invitant au jeu, lui chipant les Dentastix jusque dans la bouche. Hooly, patiente, se laisse faire et va en réclamer un autre à Chantal. Qui le donne.

Ainsi sont les propriétaires des chows, à leur service. Et ceux qui ne l’ont pas compris, ou qui ne conçoivent pas ainsi les relations avec un chien, ne sont pas dignes de vivre avec un chow chow.

Pour le moment, Opium ne rentre toujours pas, cela ne fait qu’une semaine. Il reste sur le pas de la porte mais, curieux, observe tous les faits et gestes de Chantal. Un jour il se débloquera. Ça viendra de lui. Chantal papouille beaucoup Holly, la flatte, la gâte…. un jour Opium voudra lui aussi goûter aux caresses. C’est notre pari.

 

Notre Bébé Sauvage n’est pas à l’adoption, il ne le sera peut être jamais.

A suivre…..