Archives de catégorie : Chows adoptés en 2019

Molly

Molly a 3 ans.

Et Molly a manifestement de la chance:

  • La clinique vétérinaire où sa propriétaire décide de l’emmener faire son rappel de vaccins avant de la mettre au refuge (geste assez élégant pour être souligné) est aussi la clinique de l’une de nos adhérentes, éleveuse de chows, Marie. L’assistante vétérinaire met en contact la famille de Molly et Marie.

  • La maîtresse de Molly dépose celle-ci chez Marie, qui la garde quelques jours et confirme son excellent caractère, totalement dépourvu d’agressivité, malgré un côté extrêmement craintif. Chance encore, nous avons des adoptants qui attendent une chowchotte depuis des mois pour tenir compagnie à leur garçon, un chow de 18 mois, Nalone. Ils sont enthousiastes mais carrément à l’autre bout de la France. Qu’à cela ne tienne, contrairement aux refuges, à la proximité nous préférons la motivation et un co-voiturage est organisé.
  • Toujours la chance: Evelyne (Mia) et Nadine (Ezra, Gentiane) se rendent disponibles pour faire un bout de chemin.

  • Nadine  héberge Molly avec ses nombreux chows et son chat et confirme sa sociabilité.

  • Une semaine après c’est au tour d’Andrée (Java, Goodjy) d’effectuer le co-voiturage qui mènera Molly vers ses adoptants. Molly partagera la banquette arrière avec Baloo 5 qui quitte lui aussi Andrée, qui a été sa FA, pour sa nouvelle vie.
  • A 19 h, c’est la rencontre de Molly avec sa nouvelle famille, deux jeunes gens charmants et profondément passionnés d’animaux, Marine et Aurélien; la craintive Molly se laisse caresser du bout des doigts mais grimpe dans la voiture sans peur excessive, malgré ses nombreuses heures de route accumulées.

Et à l’arrivée, c’est le bonheur! un jeune copain enthousiaste, des près pour se rouler dans l’herbe, de grands espaces pour se défouler!

Depuis leur rencontre, l’entente entre les deux chows ne se démentit pas, on jurerait qu’ils ont toujours vécu ensemble, la craintive Molly se détend en imitant Nalone et elle vient même faire fête et se rouler par terre à l’arrivée de ses nouveaux humains!

Pour le moment les balades se font toujours en laisse mais comme Molly avait l’habitude de les faire en liberté, ce n’est qu’une question de temps et de confiance, pas de doute qu’elle restera proche de Nalone!

Du temps aussi avec le chat Guizmo, un persan très canapé; Molly est enthousiaste et brutale et ses 20 kg effraient le pauvre matou mais elle connaît les chats et ne coursait pas les siens donc avec un peu de patience et la volonté que tout aille bien, l’entente devrait s’établir.

Ne gâche pas ta chance Molly!

 

 

 

Baloo 5

17 juillet : Baloo prend ses marques auprès de sa nouvelle famille et l’air de la Bretagne le rend heureux!!! 🙂 🙂 🙂

Balou, 2 ans.

Un mini deux pattes est venu prendre sa place, comme souvent.

Balou nous a donc été confié à la naissance du bipède, sans un coussin, sans un jouet, sans une croquette, avec son collier et sa laisse dégueu, son carnet de vaccination pas à jour, ses papiers d’importation jamais mis à jour eux non plus: du balai Balou, il est né le divin enfant! nous ne chantons pas ton avènement car arriver chez de tels parents ne présage rien de bon pour la suite de ton existence.

Balou, lui, a eu de la chance: celle d’avoir été largué.

Dans sa FA, il a eu la chance de découvrir le toilettage, la nourriture à satiété, les soins veto,  la tranquillité… et la TV. Car Balou adore la TV! principalement les émissions animalières….

Balou a aussi découvert la vie avec les copains, dont il se fiche totalement, les balades, qu’il apprécie, les bonnes croquettes, auxquelles il préfère tout de même la Vache qui Rit, et le confort d’un salon où il n’avait manifestement jamais eu le droit d’entrer vu ses réticences du début…

Balou a aussi été castré et vacciné.

Puis il a attendu tranquillement le moment de rejoindre  SA famille, amoureuse des chiens, responsable, motivée.

Ce jour là est arrivé le lundi 8 juillet. au terme d’un co-voiturage qui lui a fait traverser la France d’est en ouest.

Désormais Balou, qui s’appellera toujours Balou, vit avec Brigitte. Une maman pour lui tout seul, une maman qui ne le larguera pas pour un mini bipède. Pas d’autre chien, pas de chat. Mais des balades, une maison, un jardin.

Brigitte nous dit que le changement n’ a pas perturbé Balou plus d’une nuit (mais le co-voit a été long et que l’arrivée a été tardive) durant laquelle il a souhaité être dehors. Au matin il est rentré.

Depuis balades et Vache qui Rit favorisent la prise de contact; Balou ne tire pas en laisse, est indifférent aux chiens qu’il croise, fait l’admiration des passants: « Mais qu’il est beau!« .

Pour toi tout est bien qui finit bien beau Balou!

Mais combien d’autres de tes congénères vont-ils encore être achetés sur une impulsion, puis être négligés, puis revendus à n’importe qui, ou abandonnés en refuge, et tomber de Charybde en Scylla jusqu’à n’être que de pauvres misères physiques et morales?

Il faut toute la cohésion de notre groupe, des adoptants aux adhérents, en passant pas les FA et même oui, même certaines des personnes qui nous confient leurs chiens pour de vraies raisons et qui deviennent des proches de l’asso, pour supporter cette bêtise crasse et continuer, encore, toujours, inlassablement, à secourir la détresse de ces chiens que nous aimons tant…

 

Gourmande, rebaptisée Guérande

1 er juillet: « J’ai emmené Gourmande, renommée « Guėrande  » car bretonne!! chez le toiletteur. Elle est magnifique!! »

Vendredi 7 juin.

Des proches de la protection animale ont été stupéfaits et choqués lorsque le jeudi 7 juin ils ont appris via le compte fb public de la maîtresse de Gourmande,  qu’elle avait rv le lendemain, 8 juin à 14 h pour la faire euthanasier.

Motif: rien de médical, « juste » Gourmande tue les chats du voisinage.

N’ ayant pas de contact direct avec la maîtresse, nous lui avons fait proposer de récupérer Gourmande via une intermédiaire sensible à la protection animale.

Refus.

 

Vendredi 8 juin.

11 h: Nous entrons en contact avec le vétérinaire choisi pour euthanasier Gourmande afin de proposer notre solution: une FA dès le jour même pour la rapidité, des adoptants dans la foulée.

11h30: Pour officialiser notre proposition nous passons par l’avocat de Chow au Cœur, Me Marie-Doutressoulle, dont il faut admirer la réactivité.

14h-15h: L’équipe vétérinaire essaye de convaincre -avec succès!- la propriétaire de Gourmande de la laisser en vie.

16h: Nous entrons en contact avec la maîtresse de Gourmande pour la signature du contrat de cession.

18h: Dominique,  (l’adoptante de Joyce) qui s’est rendue disponible au pied-levé et qui est la plus proche de Gourmande (2h de route) récupère celle-ci chez le vétérinaire.

Gourmande est sauvée.

Gourmande est désormais adoptée et nous ne présenterons pas particulièrement cette chowchowtte douce, facile et superbe. Ok, elle n’aime pas les chats, mais c’est son seul défaut….

Mais Gourmande est l’occasion de revenir sur l’abandon des chows  et notre prise en charge de celui-ci.

Car, peut être paradoxalement,  si la maîtresse de Gourmande voulait l’euthanasier, c’est qu’elle l’aimait. Oui, oui, vraiment!

  • La maîtresse de Gourmande refusait l’abandon car elle ne voulait pas pour sa chienne, qu’elle aimait, une vie carcérale, en box.

Les chows que nous prenons en charge sont hébergés en famille, avec les animaux de la maison, ils ont la même vie qu’eux, sont soignés de la même façon, toilettés, promenés, nourris de la même manière.

  • La maîtresse de Gourmande ne voulait pas que sa chienne tombe entre n’importe quelles mains et soit battue, pour n’importe quelle raison, ou pour lui faire perdre l’habitude de tuer les chats.

Les chows que nous faisons adopter partent auprès d’adoptants soigneusement sélectionnés et le nombre des candidats à l’adoption qui ne sont pas retenus (peut être parfois à tort) est gage de la rigueur de nos critères. Ce sujet avait déjà été abordé sur la page de Haddock https://www.chow-au-coeur.fr/haddock/

 

  • La maîtresse de Gourmande trouvait plus responsable de sa part d’assumer sa chienne jusqu’au bout et ne passer la difficulté à quelqu’un d’autre.

C’est un comportement très louable. 

C’est un comportement très louable et très responsable et que d’autres propriétaires de chows ont eu après avoir tenté diverses solutions pour vivre avec leur chow et ne pas y être parvenu. Nous avons pour projet de créer une structure afin d’ accueillir ces chows inadoptables et leur éviter une fin prématurée. Cf le Fonds de dotation Chow au Cœur https://www.chow-au-coeur.fr/fonds-de-dotation-chow-au-coeur/

Mais il y a des degrés dans la difficulté de vivre avec un chien et ce qui est impossible à certains (manifestement les chats du voisinage, omniprésents sur le territoire de Gourmande, rendaient celle-ci ingérable) est tout à fait possible à d’autres et en l’occurrence, tout le monde n’a pas de chat dans son entourage immédiat.

En quelques heures, grâce à la mobilisation de nos membres qui ont su  bouger et faire bouger les choses, Gourmande est passé du statut de chow à problème en instance d’euthanasie à chowchowtte très sympathique, adoptée et choyée.

Nous nous félicitons de l’heureux dénouement de cette affaire, pour Gourmande d’abord, qui fêtera ses 9 ans le 2 juillet prochain, pour son adoptant, qui est redevenu grâce à elle le plus heureux des hommes, et aussi pour son ex-maîtresse qui aurait eu bien du mal à vivre avec le poids sur son cœur de l’euthanasie de celle qu’elle aimait.

 Ensemble nous pouvons beaucoup!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eden, rebaptisée Adèle

08 juin 2019 : Adèle se trouve tellement bien, entourée de ses compagnons chow chows, surtout avec Maczek qu’elle ne quitte pas et avec lequel elle fait de superbes parties de course dans le jardin, qu’elle a décidé de rester dans cette famille.

Plus de gratouilles, plus de collerette, plus de médicaments: Adèle est occupée et rassurée au milieu des chow chows.

Evidemment il y la Mitsie qui râle toujours un peu, surtout lorsqu’on s’approche de sa gamelle, mais on lui pardonne, c’est une si vieille « dame »…

« Et l’oncle??? » penserez-vous. « Il n’aura pas de chow? » Rassurez-vous, une petite chowchowtte de bientôt 9 ans va bientôt aller le rejoindre en Bretagne afin d’y couler des jours paisibles et profiter des superbes plages bretonnes.

Tout est bien qui finit bien.

Eden, 4 ans, une adoption éclair!

Et pourtant, lorsque sa famille a pris contact avec nous,  cela ne semblait pas gagné pour Eden….

 » Nous sommes vraiment très affectés par notre décision mais il n’y a plus moyen de faire autrement, Eden se mutile dès que nous partons travailler; du coup  elle vit toute la journée avec une collerette sinon elle se gratte à sang… même si nous la laissons dehors le temps pour elle de faire un petit tour au jardin pour ses besoins, elle se gratte…. cela a commencé autour de ses 6 mois, au début c’était ponctuel, gérable, désormais c’est non-stop, ce n’est plus tenable, y compris pour elle. Il lui faudrait un foyer avec des maîtres présents; on a tout essayé, l’alimentation, les bains, l’Apoquel, rien n’y fait, ce n’est pas une allergie, c’est du stress. »

C’est le 31 mai, en allant à la fête du cheval d’Eu que nous avons récupéré Eden;  une chienne parfaitement entretenue, vaccins à jour, stérilisée, des affaires propres et rangées, un gros sac de croquettes pour ne pas changer tout de suite une alimentation qui convient, des jouets, une famille en pleurs… moment cruel…. on regretterait presque les crétins sans cœur qui larguent au vol un chien dégueulasse et qu’ils n’ont pas mérité, au moins on a la rage mais on ne pleure pas en reprenant la route…

Eden, si sage en voiture, ils avaient prévenu…

Eden, si stressée à l’arrivée, ils avaient prévenu aussi….

Nous nous sommes vite rendu compte qu’ il serait impossible de faire vivre à Eden les deux jours que dure la fête dans l’agitation et le bruit des spectacles et des badauds. Nous décidons de la confier à une amie, Béatrice,  qui habite sur place: pavillon, chows, présence humaine… tout ce qu’il faut à Eden qui adore et les chiens et les gens.

Dès que Béatrice apprend l’histoire d’ Eden,  elle fait  cette réflexion: « Je pense qu’elle conviendrait tout à fait à mon oncle qui vient de perdre son chien, il est retraité, il cherche une présence, ne sont-ils pas faits pour s’entendre? »

Pourquoi pas? Béatrice envoie quelques photos, raconte  Eden, sa gentillesse, son anxiété face à la solitude, l’ obligation d’être présent ou de faire suivre Eden en cas de déplacement et le monsieur est séduit et d’accord.

En attendant les présentation avec l’oncle de Béatrice, qui interviendront dans quelques jours,  Eden s’est apaisée auprès des chiens de la maison, qu’elle suit sans arrêt. Plus de gratouilles, comme nous le supposions… ce n’est pas un miracle. Nous avions vécu la même expérience en 2014, avec Gimmy https://www.chow-au-coeur.fr/gimmy-2/

Certains chiens ont besoin d’autres chiens, ou de présence, pour être épanouis.

Du coup, Eden, que Béatrice a renommée Adèle, est adoptée:

  • si elle est heureuse auprès du vieux monsieur qui pourra lui consacrer ses journées, ce sera parfait.
  • si son stress lui revient, c’est que la présence d’autres chiens, plus que la présence humaine lui est indispensable et Adèle reviendra vivre chez Béatrice.

Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des synchronicités….

 

 

Jaïna rebaptisé Jaya

13 juillet: Jaya a découvert l’ océan.

Et?

Allez viens, viens, on se casse. Aucune odeur à renifler, rien d’intéressant…

 

Pis le sable ça rentre dans les poils, pis les coquillages ça fait mal aux coussinets, pis j’aime pas ça, na! j’veux ma pelouououse!

04 juillet: C’est toujours un bonheur pour nous d’annoncer l’adoption de nos protégés.

Cette fois c’est Jaïna qui a trouvé chaussure à son pied: une maman pour elle toute seule, sans concurrence pour les câlins, des balades personnalisées et des Vache qui Rit à gogo!

« Jaya se fait tranquillement a sa nouvelle vie , elle rentre d’elle même maintenant , encore un peu dehors où elle se sauve parfois quand je m’approche alors qu’a la maison elle me colle pour avoir des caresses 🤔« 

Et un nouveau petit nom: Jaya!

 

Jaïna a 5 ans.

Depuis  15 jours elle apprend la vie de famille avec Mao Chaï, qui a déjà été le mentor d’Hooly.

Que dire de Jaïna?

C’est une chienne très douce avec les humains. Son co-voit c’est passé sans poser aucun problème malgré les quatre changements de voiture pour traverser la France nord-sud. Elle a été très sage, très discrète, elle s’est laissée porter sans montrer la moindre crainte, une chienne adorable.

Arrivée dans sa FA, elle a découvert l’extérieur avec enthousiasme mais n’a pas hésité trop longtemps à rentrer, pour elle les apprentissages sont faciles.

Pas perturbée, elle a bon appétit.

Assez vite installée, elle s’avère être une excellente gardienne.

Jaïna est très joueuse, elle aime l’extérieur et fait de bonnes parties de jeu avec MaoChaï ou avec son doudou.

Elle aime se promener et en laisse elle ne tire pas du tout.

Jaïna semble indifférente aux chats.

Sa couleur d’un fauve poudré est dite « cinnamon ».

Jaïna est déjà stérilisée et n’a aucun problème de santé.

Ses ex nous l’ont décrite comme une chienne dominante envers les autres chiennes. Cela peut changer avec la stérilisation mais nous préférerons pour elle une famille où elle sera seule, ou avec un mâle.

Mao et Jaïna

 

Si vous pensez que vous pouvez offrir à Jaïna la vie qui lui conviendrait, remplissez le formulaire de demande d’adoption:

Demande d’adoption