Archives de catégorie : Témoignages des Familles d’Accueil

Laure et Patrick

Etre Famille d’Accueil… pourquoi pas ?

Ça commence bien souvent par des kilomètres pour un rendez vous sur un parking.

Au fond avec Laure, Altaï. Devant avec Nadine, harnais bleu Guimauve

1 ère prise de contact, pas toujours évident, « c’est qui cet étranger qui  me parle ? il veut m’enlever à ma famille, je le connais pas« .

Quand il y a une laisse on la prend et on essaie de persuader le chow de  monter dans notre voiture, parfois il n’y a même pas de laisse, il faut  donc d’abord arriver à en passer une au récalcitrant.

Gaélia

Et parfois, le plus dérangeant à mon sens, le chien nous suit sans un
regard en arrière…..

Hilona

Voilà,  notre protégé est dans la voiture.  En bon chow chow il se couche et ne tarde pas à s’endormir, mais bien souvent on se trouve obligés d’ouvrir toutes les fenêtres de la voiture, un bon bain sera de mise.

Arrivés à la maison il prend ses marques. 1 er objectif essayer de
trouver un trou dans la clôture, ensuite accepter de manger chez des étrangers, pas évident pour un chow…

Rendez-vous est pris chez le véto, pour faire un bilan santé et prendre date pour la stérilisation. Pas facile le véto… va t il se laisser
approcher, toucher ? on a beau développer de trésors de caresses et de paroles, c’est un étranger, de plus et potentiellement « dangereux » en langage chien.

Dawa, amputée…des moments parfois difficiles.

Et puis la vie s’installe, on s’attache, il vient chercher des caresses,
fait des progrès de socialisation.

Oui mais on n’ est « que » FA…. il faut envisager une adoption par d’autres gens, donc de se séparer de notre protégé.

Ce jour arrive. Comment vous dire? on est contents, il va avoir une
famille bien à lui, il va être choyé, on le sait mais il va s’en aller
et ça ce n’est pas facile à vivre, ça reste une rupture à gérer. Et au
moment du départ, il y a là au fond du cœur ce pincement…,on sourit, on souhaite plein de bonnes choses, mais il s’en va. Il était prêt pour
cette nouvelle vie.

Haustin en voiture pour sa deuxième vie.

La vie reprend son cours.

Et puis quelques semaines plus tard, c’est la nouvelle année, ou
simplement pour nous dire bonjour, on a un message, des photos.

Guimauve

Mon dieu qu’il est beau! qu’il a changé! il est heureux, sa famille est
comblée.

Et ça c’est notre récompense, ça nous donne la force de continuer, de se battre pour tous ces petits protégés qui nous le rendent tellement bien, ainsi que leurs nouvelles familles.

Voila, c’est ma vision de la famille d’accueil pas facile, mais
tellement enrichissant. Parce que j’ai rencontré de belles personnes.

Merci à elles.

hommage à Chamboultout

31 juillet, hommage à Chamboultout

Il est des personnes qui sont des passeurs… Elles aident les autres à traverser des moments décisifs… Dans des situations de crise, ces passeurs montrent la voie… ou une autre voie…

Chamboultout était un passeur…

Aujourd’hui Chamboultout s’en est allé pour un long passage…

Sa famille est bouleversée. Il était un bon compagnon, dans les bons moments et dans les moins bons…
Il était là.

Là c’est lui, derrière, qui rassure Danna…

Alors pour se rappeler de lui, voici quelques unes de ses rencontres (cliquez sur les noms pour retrouver sur la page le « passage »)

Jasper

Je m’appelle Jasper, je suis un chow chow de 4 ans, noir comme vous le voyez!…

Mitchko

Mitchko est déjà allé au restaurant, il s’est laissé caresser facilement même si la foule ne le met pas parfaitement à l’aise.

Dans la voiture avec Dana et Chamboultout il s’est très bien comporté, aucune agressivité envers ce dernier, même si la prudence des humains était de mise.

Lady Maddie

Et nous nous remercions chaudement les adoptants de Danna qui nous ont prêté main-forte dans cette adoption, leur Chamboultout ayant servi de chow-testeur afin de connaître l’attitude de Lady envers ses congénères, puisque Koda n’avait pu être du voyage.

Gaby /Goku

Daniel m’a beaucoup parlé pour me rassurer, il m’a dit qu’il avait toujours eu des chows, il m’a parlé de Danna qui vient d’Espagne, et de Chamboultout qui avait passé des années à faire des bébés avant de devenir son chien, qu’on me trouverait une bonne famille…..

Danna

Danna, Chamboultout et leurs humains ont aidé une jeune chowchowtte, à quitter le refuge où elle croupissait depuis des mois.

Allez Chamboultout, on te doit beaucoup… Merci de ton sacré coup de patte !

___________________________________________________________________________

Carma et sa famille

« Depuis ma plus tendre enfance les animaux sont venus compléter la famille , chat chien hamster canaris et comme ça ne me suffisait pas je nourrissais les animaux errants … j ai toujours rencontrés mes amis à 4 pattes au hasard de la vie … et adulte ces rencontres ont continué … un chat oublié par l ancien locataire .. un chiot sur une portée « accidentelle  » une voisine qui se trompe et achète à ses enfants un chien au lieu d une peluche….  il n y a pas de hasard que des rendez vous …  je les ai tous aimés … et il me l on tous rendu au centuple ….

Puis l année dernière Bianca (l’ex peluche de la voisine, que j’avais fini par adopter ) s éteint à l age de 11 ans … difficile … mon mari pas spécialement fan des animaux … contraintes blabla … poils … vacances … blabla … allergies … et bien lui,  nous voyant si triste nos enfants et moi, me conseille de rechercher un chien pour venir compléter la tribu! et oui car notre deuxième chien, Lolita, allait avoir 14 ans et il a sûrement eu peur que je ne sombre en dépression si je perdais ma plus fidèle amie , a qui je devait tant …. le soir même je contacte plusieurs associations en furetant sur le net … la SPA me propose de venir choisir …. compliqué justement de choisir … et là Chow au Coeur me répond 10 MINUTES après l envoi de mon mail … enquête auprès de mon veto pour donner suite à ma demande (qui a bien failli échoué d ailleurs par manque de coopération de la secrétaire, hi!hi! … ) bref .. Jiá fini par arriver le 11 avril 2017…

… on croise son regard et tout les 4 on succombe. .. une belle histoire .. … des grandes ballades … des câlins …

Et bang … en septembre ma belle lolita tombe malade et nous quitte le 11 septembre … toujours pas remise elle manque terriblement …

Jià et Lolita

Lors de rencontres avec des membres de l association on en discute… je voulais un ou une amie pour jiá … mon mari, lui, n était pas prêt .. Sylvie m a proposé de commencer par être famille d accueil … on verrait ainsi si on était tous prêts à avoir un autre membre dans notre tribu…. 
Un soir de mai … Andree ( co voit) nous emmenes Erwan ( chien oublié sur un balcon pendant 6 ans .. ) aussi beau que puant … je ne l oublierais jamais … méfiant craintif il cherchait à se protéger en montrant ses dents et même essayé de mordre … il est resté plus de 3 semaines et jamais il ne nous a mordu … patience et douceur … d ailleurs c est grâce à Léna ( notre fille de 8 ans et demi ) si le contact à été créer rapidement. ..car il débordait d amour …

Évidement c est difficile de laisser partir un chien que l on a approché doucement … brosser 5 minutes par 5 minutes … donné les croquettes une par une car il ne s approchait pas de la gamelle… le voir petit à petit se détendre … vous remercier par une petite léchouille … finir par se rouler sur vous pour avoir des câlins … a chaque fois la même émotion pour chaque petite victoire … et garder tout de même le courage face à des régressions … c est une mission qui est loin d être facile …leur redonner confiance en l humain …. mais quel bonheur de recevoir des photos et de coups de téléphone … et de savoir que dans leur nouvelle famille le contact s est établi plus rapidement … et oui car grâce à la famille d accueil … il est enfin bien dans sa petite tête et ses petites pattes …

Evidemment quand Erwann a du partir j ai hésité, j ai pleuré … et pareil pour Baloo 3 … pour Jupi, et je pleurerais encore assurément pour Vidocq …. et pour les suivant … mais ça rempli notre cœur de joie de les voir enfin heureux … une nouvelle chance une nouvelle vie … pour eux … et pour nous se sentir utiles … apprendre aux enfants à respecter, se responsabiliser … des leçons de vie … et au final notre choix est fait … pour l instant  on restera famille d accueil …. déjà parce qu’ il en faut pour faire face aux nombreux abandons … et aussi pour nous ! Ils nous transforment!

Balou 3
Jupille
Vidocq

Merci Sylvie … en a peine plus d un an …. que de chemins parcourus ! »

Noémie, Anthony, leurs enfants, les poules, Réglisse et…Nounours!

Un très joli témoignage de Noémie, notre nouvelle FA, sous forme d’un mail écrit à Clara, une jeune femme qui doit se séparer de sa chienne.

Tout est dit des motivations pour devenir FA ,dans un bel hommage rendu à Aude dont l’amour pour ses pensionnaires donne envie à son tour de donner de l’amour à d’autres chows.

Une chaîne que nous espérons sans fin pour que le monde  soit meilleur pour les chows….

 

« Bonsoir Clara,
Je suis Noémie, la personne qui va être la famille d acceuil de Mika. Je voulais vous rassurer et vous expliquer comment nous en sommes venu a être famille d acceuil pour l association mais également comment va vivre Mika a la maison. 
Il y a un an, nous avons quitté  la ville de Reims pour aller a la campagne. (10 mn de Reims) nous avons 2 enfants de 6 et 4 ans et un chien que nous avions déjà recueilli. 
La maison est grande et nous avons un jardin de 1000m2
Nous avons donc voulu prendre un 2eme chien. Depuis mon enfance je voulais un chow chow. Et j ai donc commencer a chercher. Puis je me suis dis qu il devait forcément y avoir des chow chows a l adoption et c est comme ca que je suis entré en contact avec Chow au Cœur. 
Nounours
Plusieurs chiens m ont interpellés sur leur page. J en ai discuté  avec Sylvie, qui a immédiatement refusés  certains car grâce aux familles d accueil ils connaissent parfaitement les caractères de chacun et savent si ça le fera ou pas en fonction de nos vies (enfants, autres chiens, chat etc…) Le but n est pas que les chiens repartent et c est ce qui est bien!
Nounours, un chien de 8 ans, a donc été celui qui correspondait  le mieux a notre famille et surtout nous étions la famille qui lui correspondait le mieux. Vous pouvez le retrouver sur leur page internet dans la rubrique chien adopté en 2016. 
Il était en famille d accueil  chez Aude. A la voir s en occuper et et à l aimer comme le sien il nous est paru évident avec mon mari que nous serions famille d accueil pour l association,( qui nous avait confié  un amour de chien) plutôt  que de voir un chien partir en refuge. 
Mika sera donc chez nous tout le temps qu il  faudra  avec 2 autres chiens. Dès qu il fait beau ils sont dans le jardin, chacun son coin, Nounours au frais sous la table le matin et sous le cerisier l après midi. Réglisse sous les lilas.  S il fait trop chaud ou s il pleut ils rentrent dans la maison.  De toute façon c est un peu comme ils veulent car la porte d entrée  est toujours ouverte. Mon mari travaille de nuit la plupart du temps ils ne sont donc jamais seuls! 

Les champs sont au bout de la rue. Ils y sont souvent pour courir et se balader. Nous les prenons aussi pour emmener  les enfants le matin. 
Pratiquement chaque samedi ma mère  leur apporte un os de son boucher. Ils adorent ça.  
Elle sera traité  comme les nôtres aucune différence. S’ils ont une gâterie, elle aussi. Finir les assiettes des enfants, pareil etc…  Pas vraiment  de refus chez nous. Juste l étage où ils ne montent pas pour laisser le chat tranquille. Sauf cas exceptionnels. (Nounours a peur de l orage par exemple, mais il est ok chat) 
Dans les premiers temps, comme Mika ne connaît pas la maison, si elle en a besoin pour être rassurée  nous accepterons. Nounours  allait toujours dans la chambre de mon 2eme enfant  puis tout doucement ça c est passé.  
Voila. J espere vous rassurer et vous assurer surtout qu elle sera bien traitée avec nous.
Bonne soirée a vous
Noémie »

Brigitte, Patrick et Maloya

Je n’ai jamais eu de chien à moi, et ma fille, Virginie, quand elle avait une dizaine d’années, voulait un chow chow. Elle trouvait ce chien très beau, avec tous ces poils. Mon mari répondait très souvent :  » tu auras un chow chow quand tu seras chez toi ». Et le temps a passé, ..des années ..

Un jour, Virginie s’est mise en couple  et un soir qu’elle était venue nous rendre visite avec son compagnon, elle me dit :  »Devine ce qu’il y a de caché dans mon blouson ». Elle ouvrit la fermeture Eclair et apparut une boule de poils marrons: Manson, un chow chow tout mimi. Mais quatre mois plus tard, Virginie et son compagnon voulaient déjà s’en séparer.  Et c’est mon  mari qui a déclaré :  » Pourquoi pas le prendre chez nous, le temps de lui trouver une famille?  ». Le temps a passé… trois mois… Manson était un amour de chow chow. Un soir, ma fille qui avait sûrement compris que Manson et moi on voulait rester ensemble, a dit :  » Si papa est d’accord, on te donne Manson ». Mon mari a répondu : »Si maman est d’accord, c’est oui ».

Oh oui!.. j’étais d’accord pour le garder. Quel bonheur pendant douze ans. Manson et moi : deux vrais complices. Que d’amour pour l’un et l’autre. Il était gentil, attachant, que des années de bonheur. Manson était comme mon enfant, que la vie était belle avec lui.

Quand Manson est parti au paradis des chiens, cela a été terrible. Cette séparation a été douloureuse. J’ai mis longtemps à comprendre que mon geste (l’euthanasie) était une preuve d’amour. Je n’avais pas le droit de le laisser souffrir, il devait partir dignement. C’était le 14 novembre 2014.

Le temps a passé. Le chagrin s’est apaisé. Mais je me sentais seule, la maison vide. Quand je rentrais du travail, personne ne m’attendais et j’avais perdu la joie de vivre.

Et en septembre 2015, j’ai pris la décision de reprendre un chien. Mais pas n’importe quel chien. Je voulais de nouveau un chow chow. Et ce fut le coup de foudre pour une Chow-chotte, blanche, de 10 mois, Maloya, dont son maître ne voulait plus, avec des excuses bidons….

La veille de la rencontre avec Maloya, je n’ai pas dormi de la nuit : j’avais tellement hâte de la voir!…. et c’est ainsi que j’ai pris conscience combien un chien me manquait….

Maloya

Quand je l’ai vue sur le parking, nos regards se sont croisés et ça a été une immense joie pour elle et moi. Elle avait beaucoup de soucis de santé, elle était maigre, sale, elle avait des plaies, de l’entropion aux deux yeux, elle avait été maltraitée, et, un peu plus tard, il a  fallu l’opérer de la glande nictitante.

C’est durant ma recherche d’un chow que j’ai connu l’association Chow au Coeur. Je les ai aidés par des ventes de stickers, de billets de tombola et d’autres choses et j’ai pu vivre ma passion auprès d’eux. Quel bonheur pour moi! Je voulais faire plus : je souhaitais être famille d’accueil…

Cela faisait 1 an que je suivais l’histoire de Fox et de son maître qui ne pouvait plus financièrement le garder et qui l’avait mis en vente sur le Bon Coin. J’ai fini par convaincre ce monsieur de donner Fox à l’Association Chow au Coeur, en septembre 2016. Mais il avait posé une condition : que ce soit moi qui vienne chercher Fox chez lui et que je sois sa famille d’accueil jusqu’à son adoption définitive. Voilà comment je suis devenu  »famille d’accueil ».

Fox et Maloya

En octobre 2016, j’avais rencontré Voltaire au cours d’une balade organisée par l’association Chow au Coeur, au Lac d’Acquigny. J’ai éprouvé tout de suite beaucoup d’amour pour Voltaire qui me paraissait si triste et qui avait besoin de soins importants.

 

Une semaine plus tard, Sylvie me demanda si je voulais prendre Voltaire en famille d’accueil. En me prévenant qu’il y aurait des opérations, donc des soins, du côté de ses yeux et de son front car il avait une infection. Pour lui apprendre aussi la vie que tout chow chow doit avoir et en faire un chow  heureux et épanoui.

Ces 5 mois avec Voltaire ont été merveilleux. Il a appris beaucoup de choses. Il s’est vite rendu compte que la vie était belle, que des humains pouvaient prendre soin de lui, qu’il pouvait manger quand il voulait, se promener dans le jardin, faire des siestes sur la terrasse, avoir une copine (Maloya), faire de nombreuse balades et surtout.. être aimé !

Pour Voltaire, ça a été un vrai bonheur.. et pour moi, une immense joie. Quand il est parti, on a été tristes, la séparation a été difficile, mais je sais qu’il est heureux dans sa famille d’adoption, pour la vie.

Pour Fox comme pour Voltaire, j’ai gardé des liens avec ses adoptants et la tristesse s’est effacée au profit de la fierté d’avoir contribué au bonheur de deux chows!