Archives de catégorie : chow chows à l’adoption

Oréo

Août 2018: Mila.

Mila, août 18

Août 2019: Oréo.

Oréo, août 2019

 

Pas plus que Mila ne s’appelait Mila, Oréo ne s’appelait  Oréo.

D’ailleurs s’appelait-il de quelque nom que ce soit ce pauvre chien famélique, assoiffé et miteux que les voitures évitaient sans qu’aucun conducteur n’ait l’idée de s’arrêter pour secourir la pauvre vie qui s’en allait?

Tous sauf Natacha.

Natacha a accepté de croiser le regard du pauvre chien et elle y a vu tant de détresse que détourner les yeux aurait été un crime impardonnable pour sa propre conscience.

Doucement, l’Inconnu, exténué, est monté dans la voiture.

D’abord à boire et à manger pour l’Inconnu.

Puis trouver une asso qui saurait comment gérer la situation; évidemment, vu la race, c’est Chow au Cœur que Natacha a contacté.

A la manœuvre cette fois, Isabelle, Didier, Sandrine, Joël. Tous ont fait leur part dans cette chaîne de solidarité qui s’est mise en place de façon très organisée pour venir en aide à l’ Inconnu.

Lequel  mangeait, jouait,  souriait….  ce sont ses dents bien blanches entre ses deux mâchoires noires lui ont mérité le petit nom d’ Oréo.

Oréo traité contre les puces et autres parasites, par deux fois car une seule prise d’anti-parasitaire n’avait pas suffit!!! …

Oréo lavé et relavé au Douxo Pyo pour traiter les lésions de la DAPP….

Oréo câliné pour lui faire oublier sa vie passée…

Les câlins, c’est Didier

Puis Oréo identifié, lui qui ne l’était pas, et castré…

Oréo a aussi profité de l’anesthésie pour subir une rhinoscopie car des éternuements répétés nous avaient fait craindre la présence d’un corps étranger dans les sinus et….bingo! deux épillets!

( pas encore vacciné car le vétérinaire l’a trouvé trop faible tout encaisser d’un coup…)

Facture Oreo Asso ChowChow

Oréo a plus d’un an car toutes ses dents sont sorties. Guère plus.

Oréo est un TRÈS gentil chow, sociable avec les humains et les chiens.

Avec Gucci, Jewenn et Noisette

Il semble aussi indifférent aux chats….

Oréo qui mange, mange, mange comme il n’a probablement jamais mangé.

Sa vie d’avant, nous sommes dans l’impossibilité de la connaître et nous ne souhaitons surtout pas rencontrer les misérables responsables de son état avec leur cortège de justificatifs immuables: pas de travail, pas d’argent, malades, trop d’enfants, pas de temps….. mais QUI vous a obligé à prendre un chien? voire deux? voire des chats et des lapins et quelques volailles en plus?

Sa vie de maintenant nous intéresse bien plus.

Oréo va partir en FA chez Natacha, la personne qui l’a trouvé et qui a eu le coup de foudre pour ce petit être en souffrance.

Nous allons l’aider à le remettre sur pieds et comme Oréo ne semble pas souffrir de pathologies particulières, dans quelques semaines ou mois, tout comme la jolie Mila,  il deviendra le beau chow chow qu’il n’aurait jamais du cesser d’être et que son poil bien noir laisse déjà entrevoir.

Après? tout dépendra surtout de sa compatibilité chats. Car il y en a deux chez Natacha.

Son adoption dépendra aussi de l’accueil que lui fera le couple de léonbergs, mais de ce côté là, peu d’inquiétudes, tout le monde est sociable.

Alors, à suivre!….

 

Arco

Des raisons qui ont poussé son ex à se séparer d’ Arco, nous ne savons rien. Juste qu’elle l’a gardé 4 mois et qu’elle nous l’a cédé après n’avoir pas réussi à le donner via FB.

Erratum: L’ex propriétaire d’ Arco nous contacte pour une mise au point sur ses motivations à se séparer de son chien, nous croyons comprendre que c’est faute de temps pour s’occuper de lui:

Il faut dire que même une voiture, lorsqu’on veut s’en séparer, on la passe au nettoyage, apparemment, cette idée simple ne vient pas à l’idée de qui se sépare de son chien….

 

Le premier toilettage d’Arco, c’est  chez Simone qu il l’a expérimenté:

 

 

Que dire d’Arco? 18 mois, au moins deux propriétaires.

S’il y a un point positif, c’est qu’aucune éducation, ni bonne ni mauvaise n’est venue encadrer Arco qui a poussé comme une herbe folle, il devra principalement être canalisé dans sa soif de câlins qu’il demande avec beaucoup d’insistance. Mais Arco a un très bon fond et un gros potentiel pour devenir un chien parfait, il apprend très vite à maîtriser ses émotions.

Le voici à son arrivée chez Simone, tout de suite à l’aise:

Arco c’est moi

Simone nous dit qu ‘Arco:

  • apprécie la voiture
  • apprécie les chiens, sur la vidéo suivante on le voit avec Nelson:

Arco veut jouer avec Nelson

  • aime jouer mais pas avec des jeux destinés aux chiens: (vidéo prise après le toilettage)

Arco et les mouchoirs

  •  semble ne pas apprécier les chats:

Arco et le chat

  • semble n’apprécier vraiment pas les chats:

Arco et la potiche chat

(Evidemment il ne s’agit peut être que d’un excès d’enthousiasme juvénile mais nous ne prendrons pas le risque de placer Arco avec un chat.)

Simone nous dit encore qu’ Arco aime tous les humains, quelque soit leur sexe ou leur âge, qu’il sait rester seul quelques heures sans détruire ni aboyer et que, d’après elle, Arco sera aussi heureux en appartement qu’en maison du moment qu’un humain sera suffisamment présent pour l’aimer. « Il sort lorsque le chat est dans les parages sinon il est toujours là où je suis, dedans comme dehors« .

Arco sera castré le 22 août et il sera ensuite disponible pour qui voudra l’aimer. Vous?

Demande d’adoption

 

Youki

19 août:  » Avec Youki ça va très bien. Ce week-end nous sommes allé chez mes parents avec Youki et Oona, Youki n’aime définitivement pas les chats et il ignore complètement les chiens de mes parents.

Bel attelage!
Je ne pense pas qu’il ait  absolument besoin d’un terrain même quand il y a accès il reste la plupart du temps avec moi dans la maison, où il va se coucher dehors mais il ne va pas dans le jardin pour courir ou jouer.
D’ailleurs il n’est pas vraiment joueur, il faut vraiment l’inciter à jouer, c’est un chow plutôt tranquille:
Je pense que même en appartement, avec deux petites balades pour faire ses besoins et une grande pour se défouler chaque jour lui conviendraient complètement, Youki a surtout besoin d’amour ! « 

07 août: Youki a été castré et détartré, 299 e :

« J’ai récupéré Youki est tout s’est bien passé.

Ce matin on est resté avec lui pour l’anesthésie (ça pour le coup il n’a pas du tout aimé, heureusement qu’on était restés).

Hum…. cette balade matinale en voiture ne me dit rien qui vaille…

Sa copine nous a regardé bizarrement quand nous sommes rentrés à la maison sans Youki et elle était boudeuse toute la journée.   Maintenant elle le suit à la trace pour être sûr que tout va bien.

Voilà sinon tout s’est bien passé, il est vraiment adorable ce chien ! »

 

31 juillet: Youki a été chez le vétérinaire, et cela s’est très bien passé, Anaïs nous raconte ce moment:

« Le vétérinaire s’est très bien passé!  Youki a été vacciné  (56 e) et on a vérifié le cœur et tout ça pour être sûr que l’anesthésie et l’opération seraient supportés et il est en pleine santé le petit Youki ! Il avait peur mais n’a pas été agressif du tout même pendant le vaccin (on lui a tenu la tête à la demande du veto.)

On a rendez vous pour la castration mardi 6 août (comme il avait très peur la veto nous a demandé de prendre congé pour la matinée et de rester jusqu’à ce qu’il soit anesthésié et on retournera le chercher dans l’après midi quand il sera réveillé !

Youki est content d’avoir retrouvé sa copine qui fête ses 1 an aujourd’hui!

Au terme de 5 jours de vie commune, nous pouvons dire que Youki est un chien très calme et gentil mais il ne faut surtout pas être brusque avec lui parce qu’il prend très vite peur.

(Nous savons que Youki connaît les enfants et même les enfants en bas âge. La petite Clara, -5 ans-  garde un très bon souvenir de Youki qui était le chien de son papy.  Précisons que Clara est une petite fille très douce qui adore les animaux, ndlr)

Je confirme également ce que son ex maître a dit au niveau de ses ententes: avec les femelles il n’y a aucun soucis mais par contre avec les mâles ça ne va pas du tout, il aboie et se méfie.  Par crainte , ou manque de sociabilisation certainement, car il suffit d’une séparation opaque, qu’il ne voit plus l’autre, pour qu’il  n’aboie plus.

Par ailleurs Youki ne tire pas en promenade, il est plutôt du style pépère à faire des pauses pour contempler le paysage et renifler les odeurs de copains chiens »

 

« Salut!

On dit que les chows sont les chiens d’un seul maître, et bien je peux vous dire que c’est faux. Moi, je viens d’avoir 8 ans et j’en ai eu deux.

Avec le premier, je vivais dans une maison avec un grand terrain. J’étais tout chiot lorsque je l’ai connu et je l’aimais beaucoup, j’avais confiance en lui, on se baladait, il était sympa. Puis un jour il m’a dit: « Youki,  je vais déménager, pour un appartement. Alors c’est pas que je t’aime pas mais il faudrait que je me lève plus tôt pour te sortir, que je me couche plus tard pour la même raison, que je  sois dehors par n’importe quel temps pour te regarder faire tes besoins, je crois que tu serais pas heureux. Alors je t’ai trouvé quelqu’un de bien, qui a une maison et du terrain, comme ça tu ne changeras pas de style de vie, tu seras bien ».

De fait, je me suis retrouvé dans une autre maison, dans un autre terrain, avec un autre humain. J’avais 5-6 ans. Cela a bien été un peu difficile pour moi car je suis un chow chow, un peu craintif, je me donne pas facilement, mais lui et sa femme étaient sympa, ils avaient très envie de vivre avec moi et de me rendre heureux. Alors je leur ai fait confiance et je me suis fort attaché à eux. Puis un jour ils m’ont dit: « Youki, on est obligé de vendre la maison et on va  vivre en appartement. C’est pas qu’on ne t’aime pas mais avec le boulot, tu serais seul des heures et des heures d’affilées et toi qui a l’habitude de sortir te balader à ta guise, tu serais pas heureux. Il y a une association qui existe pour replacer les chow chows, Chow au Coeur elle s’appelle et on nous en a dit beaucoup de bien. Tu connais Epsilon? ben c’est grâce à eux qu’il coule des jours heureux chez Josiane, tu verras, ils te trouveront une famille bien à toi aussi, on aurait eu vraiment trop de peine si on avait du te déposer au refuge. Tu sais Youki, on t’a aimé. »

Bon…..

J’étais pas trop enthousiaste lorsque je suis monté dans une nouvelle voiture, avec deux nouveaux humains, je dois même dire que je balisais à mort…

Mais ils ont tout fait pour se montrer sympa, paroles douces, caresses et friandises… pis arrivé chez eux, j’ai fait la connaissance de leur fifille, 11 mois, super canon! On a hyper déliré ensemble! elle est si chouette, j’ai oublié tout mon malheur!

Enfin, presque….le lendemain, Anaïs (c’est le nom de la dame) elle rentrait des courses et moi je lui ai filé entre les pattes… je suis parti à la recherche de ma vraie famille, enfin, de mon autre famille, enfin, la famille dont j’ai l’habitude… je l’ai pas retrouvée…. eux, mes nouveaux humains, ils m’appelaient…. je sentais bien qu’ils étaient aux cent coups…. je pouvais pas leur faire ça…. je me suis laissé attraper. Au fond, je suis affectueux et obéissant…. je suis joueur aussi! le monsieur il l’a bien compris et il me change les idées en jouant! j’aime bien les hommes! enfin, j’aimerais bien les femmes aussi mais j’ai plus l’habitude des hommes… j’aime bien les enfants aussi, s’ils sont calmes et doux avec moi.

Demain, on va chez le veto! j’aime pas le veto. Le monsieur, il a pris son aprem’ de congé pour m’y emmener, justement parce que je suis plus à l’aise avec lui. Je trouve ça sympa! merci! Je sais pas trop ce que je vais y faire, je vais bien, j’adore me balader, j’ai mal nulle part, je suis plutôt du genre actif au dehors tout en étant calme à l’intérieur. Les vaccins peut être…. ça je connais, j’y allais chaque année chez Blouse Blanche, juste une piqûre, même pas mal. Ils ont aussi parlé d’une visite pour la « castration ». Ça je sais pas ce que c’est… 

Donc pour le moment et jusqu’à cette fameuse « castration », je vais vivre dans cette famille. Ils sont cools. J’aime leur chowchotte, y’a pas de chats, c’est bien car je les apprécie pas trop, les félins. Après….. Ben après, j’espère que ceux qui m’adopteront ils vont pas encore « déménager en appartement » parce que moi, à chaque fois, je les aime de tout mon cœur de chien et ces abandons, même si c’est pour que je continue à être heureux, ils me font trop de peine…. Réfléchissez avant de m’adopter. Ch’uis pas un meuble, je voudrais rentrer dans votre vie pour toujours.

Si vous pensez avoir une vie assez stable pour permettre à Youki de vivre auprès de vous jusqu’à ce que la mort vous sépare, alors remplissez notre demande d’adoption:

Demande d’adoption

 

Happy

1er août: «  Voici les premières photos d’Api en vacances… road trip, plage et étang… On l’emmène partout avec nous.

Curieuse, aventureuse, mais pas trop quand même .. elle reste a proximité de nous. 

Et de moins en moins craintive après un petit d’adaptation aux nouveaux amis humains.

Chien tout terrain, qui redouble d’affection ! « 

 

19 juillet: On dirait bien qu’ Happy a trouvé sa famille!

Calypso: « Api J+10 ! Je ne sais pas si c’est nous qui l’avons adoptée ou si c’est elle.. Nous l’emmenons partout avec nous. Elle se sociabilise de plus en plus.. Et n’a aucun probleme avec les autres chiens,  ni même avec les chats ! les 2 derniers jours passés à la campagne, sans laisse.. quelle joie. 0 stresse dans la voiture. Aucune tentative pour se sauver, très joueuse, et elle revenait dès que nous l’appelions… Nous l’emmenons donc en road trip avec nous début août.. et ma mère s’occupera d’elle les 15 derniers j d’août. Nous sommes devenus inséparables… elle a trouvé sa nouvelle maison ! Mais nous en reparlerons en septembre 😉 Toujours un peur des humains et de certains bruits, elle déteste que quelqu’un  hausse le ton… c’est là qu’on aimerait connaître sa vie d’avant, pour pouvoir comprendre »

 

 

Tout le monde connait Happy, 5 ans, la compagne de Gysmo.

Gysmo et Happy

Mais personne ne connait la NOUVELLE Happy!

Libérée de la pression qu’elle s’était mise toute seule (surveiller Gysmo, protéger Gysmo) la voici qui prend ses aises dans la capitale:

Et pourtant ce n’était pas gagné!

Peur des bruits, peur du vent lors de son passage au Pays des Langues Bleues, peur de la circulation sur le périphérique, peur des clochards aux feux rouges… pour dire la vérité, nous étions convaincus que ce passage à Paris serait juste un aller-retour et que jamais nous ne pourrions descendre Happy de la voiture sans risquer de la voir sortir du harnais et détaler dans les rues…

Et bien non.

Calypso, sa nouvelle FA, est apparue au coin de la rue et Happy l’a suivie tranquillement. Longue balade dans ce quartier tranquille du 18 ième,  sans stress, queue portée sur le dos, même au passage des motos ou lorsque quelques voitures ont klaxonné… Bien attentive à son environnement, Happy a repéré de l’eau qui courrait dans un caniveau et est allée s’y rafraîchir les pattes, elle a aussi très bien compris la fonction des trottoirs et s’y est soulagée sans faire de manière… Étonnante Happy…. étonnants chiens…

Calypso: « Des nouvelles d’Happy à J+4… Elle s’est très bien adaptée à son nouvel appart … je reste sa référence et elle me suit partout, mais elle a complètement adopté Jeff, mon compagnon, ainsi que ma famille. & vice versa..

Nombreuses balades tous les jours.. les autres chiens l’indiffèrent ou alors ils se reniflent gentiment..

Aucune crainte de quoi que ce soit, si ce n’est qu’elle ne se laisse pas toujours approcher par les inconnus qui souhaitent la caresser… mais on peut la comprendre 😉aucun aboiement (je ne l’ai toujours pas entendu aboyer).. Elle écoute et vient me voir quand je l’appelle dans la rue.. Elle ne mange pas énormément mais mange quand même bien, le reste va avec ! C’est une boule d’amour avec du poil autour ! 😉je suis complètement sous le charme« 

Alors, toujours à l’adoption Happy?

Réponse dans quelques temps car, comme Ludivine avant elle, Calypso fait un essai  de vie commune avec un chien avant de se décider pour l’adoption. Certains peuvent trouver cela choquant. Nous nous pensons que seule une expérience réelle permet de se rendre compte de la réalité des contraintes que représente un chien en ville et que si ce type d’expérience était plus répandu il y aurait moins d’achats et donc moins d’abandons de jeunes chiens.

Et même si Happy n’est pas adoptée, au moins cette expérience, pour elle aussi,  lui ouvrira-telle plus de possibilités d’adoptions, une ligne en plus sur son CV en quelque sorte!

 

Alaska

1 er août: « Alaska elle se porte bien. 

Je lui met une culotte, qu elle accepte,  j ai plus de facilité à lui mettre et l enlever que mon conjoint. (Pour cause de chaleurs ndlr)

Alaska au bain

Elle est amoureuse d un chow chow mâle dans notre village, pourtant pas social avec ses congénères, il se prénomme Louma, mais c est les chaleurs qui parlent et nous faisons bien sûr attention  »

22 juillet: Flûte et zut! la stérilisation prévue pour le 26 juillet n’aura pas lieu. Dimanche dernier Alaska a commencé ses chaleurs.

Il faut compter deux mois à 3 mois à compter du 20 juillet pour pouvoir la stériliser.

Avantage: il fera moins chaud pour subir une anesthésie et Alaska sera tout à fait en confiance.

Inconvénient: Ouh! la! la! les promenades vont se transformer en galère! Courage Aurélie! c’est la dernière fois!

 

 

08 juillet: L’entrainement se poursuit! Aujourd’hui marché et  restaurant!

7 juillet:  Un mois qu’Alaska  a changé de famille et LE gros progrès attendu est arrivé: Alaska a accepté de monter en voiture!

Comment? d’abord sur des caisses posées à l’arrière de la voiture,  (30 minutes de négociation pour  monter dessus) et puis hop! une Vache qui Rit pour motiver et un saut dans le coffre!

Alors pour la récompenser et la motiver pour recommencer, direction un lieu propice à une ballade sympa:

Alaska a bien profité et après ces émotions, dodo dans la chambre des parents pour y rêver à de nouvelles promenades.

 

Alaska, 3 ans.

Naïvement, sa maîtresse qui était contrainte de se séparer d’elle avait proposé de la céder sur « un support internet d’annonces gratuites » que nous ne nommerons pas…

Oups! elle n’en n’est pas revenue du nombre de traîne-savates qui ont pris contact pour adopter sa chowchotte! Qu’ Alaska soit cédée qu’avec beaucoup de restrictions (à une femme, sans enfants) n’émouvait personne. Et pourquoi en aurait-il été autrement puisque de toute façon Alaska aurait terminé attachée dans le fond d’une cour, sans voir ni homme ni femme, hormis pour apporter quelquefois des restes de cuisine ou un mâle au moment des chaleurs…

Lassée des « elle est pas stérilisée au moins votre chienne hein?« , « Elle a déjà fait des chiots? » c’est avec soulagement qu’elle a accueilli la prise de contact de l’une de nos adhérentes, séduite par la photo d’Alaska, mais un peu inquiète des conditions mises à sa cession: pourquoi Alaska ne pouvait-elle vivre qu’avec une femme sans enfants? serait-elle agressive? cette possibilité inquiète toujours les gens « normaux », ceux qui veulent vivre tranquillement chez eux avec un chien de famille….

Pour rassurer les deux parties, il fut convenu qu’Alaska serait cédée à Chow au Cœur:

  • notre adhérente et sa famille était ainsi assurée de pouvoir bénéficier de notre réseau s’il advenait des difficultés imprévues
  • son ex-maîtresse était rassurée sur le sérieux de la famille qui adoptait Alaska puisque de toute façon, via Chôc!, la stérilisation est obligatoire.

Alors, qui est Alaska et pourquoi tant de précautions?

Achetée à l’âge de 11 mois dans un coin perdu des Ardennes, Alaska s’était tout de suite montrée très craintive et,  en deux ans de vie commune, la petite chowchotte n’avait accepté de contact que de sa maîtresse et de sa fille, déjà adulte. Les enfants, Alaska n’en connaissait pas, aussi, par précaution, sa maîtresse préférait les éviter; trop turbulents, effrayants, le courant risquait de ne pas passer….          Voila tout.                                                                                                      Les raisons de la séparation? un changement de vie. Appartement. Longues journées de travail. Craintive comme elle la connaissait, sa maîtresse craignait de ne pouvoir trouver personne pour sortir Alaska le midi, et surtout pas son conjoint qui ne parvenait pas à l’approcher.

…………………………………….

Voilà 3 semaines qu’Alaska vit chez Aurélie, son compagnon, Teddy, et leur petite fille de deux ans, Yzeline.

« Un homme? une fillette? mais dans l’annonce il était dit qu’il fallait une femme sans enfant? »                                                                                                              Certes.                                                                                                                                          Si nous n’avions pas connu Aurélie et a famille, nous n’aurions pas cautionné cette adoption.                                                                                                Mais il y a des personnes qui « parlent chow »…. et d’autres qui « parlent chien », ou qui ne parlent rien. Cela n’en fait pas de mauvaises personnes, ils peuvent même être formidables à bien des égards, mais ils ne comprendront jamais rien à un chow chow.

Aurélie et les siens ont eu un chow, Dalko, …. très chow. Humeur ombrageuse, dent facile.                                                                                    Aurélie a rencontré son compagnon et n’a pas abandonné son chien pour autant, au contraire, ce dernier a appris à connaître et apprécier Dalko.                                                                                                                     Puis leur petite fille est née et l’idée ne les a pas effleurés d’abandonner leur chien, au contraire, ils ont appris au bébé à respecter Dalko, à l’éviter, à ne le caresser qu’en leur présence et s’il le souhaitait, à ne pas jouer bruyamment près de lui, à le laisser tranquille.                                                                                                                              Selon nous, rien ne s’opposait à ce qu’une famille si rompue au caractère du chow ne puisse adopter la petite chienne dont la photo les avait fait craquer….

De fait, le soir même du jour où Alaska est arrivée chez eux, elle a semblé assez à l’aise avec tous, et, incroyable! particulièrement avec Teddy.

Les pleurs d’ Yzeline l’inquiètent un peu, mais lorsqu’ Aurélie se lève la nuit pour aller réconforter l’enfant, Alaska en profite pour lui piquer sa place dans le lit…

Pour les balades, après avoir fuit le moment où il fallait mettre la laisse ou le harnais, désormais elle est ravie de ces moments de complicité au cours desquels elle peut lire les SMS déposés par les autres chiens du quartier.

Un seul point noir pour le moment: la voiture. Impossible d’y faire grimper Alaska! nous pensons qu’elle associe la voiture à des expériences déplaisantes, de vétérinaire peut être, ou d’abandon, et qu’elle veut se rassurer en restant sur la terre ferme, les quatre pattes bien posées dans un périmètre qu’elle connaît.                                  Du coup Alaska n’est pas encore stérilisée car il serait dommage de la contraindre à monter en voiture pour un voyage aussi déplaisant et qui retarderait à coup sûr son apprentissage de ce moyen pour aller balader. Il reste tout le mois de juillet pour l’habituer gentiment avant qu’il faille impérativement la conduire chez le vétérinaire….

Alors, Alaska en famille d’accueil ou adoptée?

Alaska fait la fofolle

Jeu avec Aurélie

Réponse après la stérilisation, promis!